Article 22 : Le MorphoWave SP, le lecteur biométrique sans contact dernière génération de chez IDEMIA

Le MorphoWave SP est le tout dernier modèle de lecteur biométrique sans contact de la marque IDEMIA. Il s’agit de la version simplifiée du MorphoWave XP (ex. MorphoWave Compact). Grâce à ses composants à la pointe de la technologie, il est également capable de lire différents types de cartes de proximité (Mifare, Desfire, HID Prox, iClass, SEOS) et sur mobile (HID Mobile Access via BLE ou NFC*)

Une conception élégante et pratique

Avec sa taille compacte, le MorphoWave SP peut être utilisé dans différentes configurations : murs, tourniquets, portails… Son installation est facile, il suffit de fixer sa plaque à un mur et le tour est joué ! La maintenance est elle aussi aisée, avec un système de câblage et de branchement simplifié. La majorité des plates-formes de contrôle d’accès prennent déjà en compte le MorphoWave SP grâce à la technologie Plug & Play qu’il possède. Vous pouvez donc l’installer et en profiter dès à présent.

Une technologie de biométrie révolutionnaire

L’appareil MorphoWave SP est capable de lire et de vérifier les 4 empreintes digitales d’une personne en moins d’une seconde. Une prouesse qui permettra aux entreprises d’assurer leur sécurité et de protéger leurs locaux en toute simplicité.

Une solution également pour les espaces de travail avec un grand nombre de salariés. Le lecteur de biométrie fonctionne aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, grâce aux accessoires Visor et capots de protection Biotime. Ainsi, et même en cas de pluie torrentielle, la machine pourra être placée dehors.

La reconnaissance fonctionne pour les deux mains, dans n’importe quelle position. Elle fonctionne aussi avec des doigts mouillés, secs ou endommagés. Jusqu’à 10 000 utilisateurs peuvent enregistrer leurs données biométriques pour une identification.

Si vous souhaitez obtenir un devis de notre part concernant ce nouveau lecteur sans contact, utilisez le formulaire de contact pour nous écrire.

Article 21 : IDEMIA et le CEA annoncent une collaboration pour le renforcement de la cybersécurité des citoyens

L’entreprise de sécurité numérique IDEMIA, leader dans le monde de la réalité augmentée, renforce sa collaboration avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives pour “sécuriser et faciliter les transactions des citoyens”.

Un partenariat qui s’inscrit dans la continuité

L’union de ces deux entités n’est pas nouvelle. En effet, elles ont déjà connu une collaboration par le passé, concernant le développement de technologies de pointe et notamment de capteurs d’empreintes. L’association complémentaire de leurs compétences permettra d’assurer le développement d’une intelligence artificielle toujours plus performante et de renforcer la protection de la vie privée. Plus concrètement, une optimisation des techniques liées à l’apprentissage en profondeur et aux protocoles cryptographiques est attendue. 

Les objectifs en matière de cybersécurité sont aussi de mieux comprendre les menaces mettant en danger certains systèmes et de les détecter pour mieux les contrer.

La sécurisation des données personnelles pour chaque citoyen

Dans un monde toujours plus axé sur la numérisation, l’usage de techniques fiables et sûres dans le domaine de la cybersécurité est essentiel pour chaque citoyen. Afin de leur inspirer confiance, l’intelligence artificielle se doit d’assurer une sécurité infaillible. 

Ce partenariat va dans ce sens et permettra à chacun d’améliorer la protection de ses données personnelles, tout en luttant contre le piratage. Les deux organismes ont pour objectif de garantir des paiements totalement sécurisés et de rendre impossible l’usurpation d’identité. 

Spécialisée notamment dans la biométrie, IDEMIA va aussi, grâce à cette collaboration, développer les techniques liées à cette technologie permettant l’identification d’un individu en fonction de ses caractéristiques morphologiques. 

Celle-ci présente de nombreux avantages, car elle permet un accès rapide et sécurisé à des lieux publics ou privés. À terme, la biométrie remplacera probablement les dispositifs à clé ou à badge.