Articles

La multinationale espagnole spécialisée dans la télécommunication Telefónica a choisi le Morphowave Compact et sa technologie biométrique sans contact pour équiper son centre de démonstration et d’innovation.

Le Morphowave Compact est un dispositif de contrôle d’accès permettant de scanner en moins d’une seconde 4 empreintes digitales, en un seul geste de la main, tout en continuant son chemin. 10 000 lecteurs ont été installés dans le monde depuis son lancement.

L’objectif de Telefónica est d’enrichir son offre actuelle en matière de solutions innovantes et elle mise notamment sur les terminaux de contrôle d’accès biométrique du fabricant français IDEMIA. C’est la raison pour laquelle elle a choisi d’exposer le Morphowave dans son Centre de démonstration et d’innovation de Madrid, un espace dédié, où la spécialiste des télécommunications y présente des technologies de pointe à ses clients.

L’étape suivante consistera, pour la division Ingeniería de Seguridad de Telefónica Tech (TIS),  à intégrer cette technologie dans de futurs projets de systèmes de sécurité high-tech. L’objectif étant de proposer aux clients des solutions novatrices, à forte valeur ajoutée.

Par ailleurs, l’épidémie de Covid-19 a fortement orienté cette démarche et augmenté la demande en solutions hygiéniques, sans contact et sécurisées, et ce, quelque soit le type d’entreprise.

Telefónica souhaite se positionner ainsi en leader exemplaire en déployant des technologies de lutte contre la Covid.

Sécuriser et simplifier les moyens de paiement pour les utilisateurs, tels sont les objectifs annoncés par une majorité de compagnies spécialisées dans la sécurité. Parmi les plus sensibles du moment, celle des paiements avec une protection des données personnelles impérative et indispensable pour rassurer l’utilisateur / consommateur tout en simplifiant son quotidien.

Dans cette optique, le leader de la sécurité biométrique, Morpho (Safran) et Visa viennent d’annoncer une collaboration pour le développement de nouvelles méthodes de sécurisation des paiements, notamment grâce à la biométrie. Le but sera d’intégrer les technologies biométriques aux différents moyens de paiement comme les cartes bancaires, les distributeurs de billets ou encore les téléphones mobiles. Sur un marché sans cesse en évolution, la mise en place de solutions à fort niveau de sécurité est plus que nécessaire afin d’éviter tout risque de fraude, de vol d’identité et par conséquent de répondre aux attentes du marché et des consommateurs. A l’heure actuelle, Morpho a déjà finalisé plusieurs solutions concernant la sécurisation des transactions. Celles-ci sont exposées par les deux sociétés au Mobile World Congress de Barcelone jusqu’au 25 Février et également au siège de Visa à San Francisco.

Pour une solution de paiement de proximité, le MorphoWave fait parti des produits les plus à même à répondre à cette exigence. En effet, il s’agit du premier système biométrique sans contact au monde, disposant d’un capteur biométrique capable de capturer et d’identifier quatre empreintes digitales à la volée en moins d’une seconde.

A titre indicatif, le marché mondial des paiements mobiles devrait représenter 620 milliards de dollars fin 2016 (+37,8% par rapport à 2015). De plus, preuve en est de la croissance de l’utilisation de la biométrie, d’ici 2017, pas moins d’un milliard d’utilisateur aura accès aux services bancaires grâce aux technologies biométriques.

Il convient de dire qu’aujourd’hui la biométrie s’est démocratisée et qu’elle est accessible par tous. Un développement et une mise en avant dûe en grande partie à l’intégration de systèmes biométriques dans un produit quotidien : le Smartphone, avec l’utilisation de l’empreinte digitale pour déverrouiller et accéder aux fonctionnalités multiples qu’offrent ces téléphones. Cette technologie n’est encore qu’au début d’une expansion qui semble être inévitable comme en témoigne la multitude de projets naissant autour des différents systèmes d’identification biométrique.

Dernièrement, c’est le National Institute of Standards and Technology (NIST) qui dans cette optique d’expansion a aidé financièrement certaines entreprises pour le développement des lecteurs biométriques à empreintes digitales sans contact. En effet, les projets que l’on peut observer actuellement tendent à nous montrer que l’utilisation des capteurs biométriques ne devrait pas rester au stade actuel, mais plutôt évoluer vers une explosion du sans contact. L’identification sans contact, c’est la possibilité de scanner des empreintes sans avoir besoin de poser son doigt ou sa main sur le capteur par exemple. L’avantage de la mise en place d’un tel système est bien évidemment le gain de temps considérable au moment de l’identification, puisqu’il n’y a pas de temps d’arrêt, et également l’aspect hygiène pour les utilisateurs étant donné qu’il n’y a aucun contact avec le terminal. Un système biométrique sans contact serait d’une efficacité redoutable dans une situation connue de tous, les files d’attente, notamment lors des contrôles aux frontières qui ont lieu dans les différents aéroports.

Le leader sur le marché de la sécurité biométrique, le français Morpho, filiale du groupe Safran, fait partie de ces sociétés qui se sont penchées sur le sans contact. L’aboutissement de leur recherche les a amené à sortir un tout nouveau lecteur biométrique capable d’identifier à la volée et d’un seul geste quatre empreintes digitales en même temps : le MorphoWave. Ce lecteur assure une sécurité optimale, tout en offrant une excellente qualité de capture des empreintes, ce qui a d’ailleurs poussé les Emirats Arabes Unis a signé un contrat avec Morpho pour obtenir ce dernier bijou de technologie.