Articles

morpho-technology-for-online-authentication

Reconnaissance faciale : Samsung SDS choisit Morpho et sa biométrie pour sécuriser l’authentification en ligne

Sur un marché de la biométrie qui ne cesse de prendre de l’ampleur, Morpho, filiale du groupe Safran, a su tirer son épingle du jeu grâce à ses technologies biométriques de très haute qualité et se placer en leader sur ce marché. Preuve en est, les lecteurs biométriques Morpho sont certifiés par le FBI, nombre de leurs systèmes sont présents dans des lieux à fort niveau de sécurité tels que les aéroports. Cela fait de Morpho un acteur aujourd’hui incontournable sur le secteur de la sécurité.

Forte de ses compétences, Morpho a été choisie par Samsung SDS pour mettre en place une technologie de reconnaissance faciale pour sa solution d’authentification en ligne. En effet, Morpho, par le biais de ses développeurs, a mis au point un tout nouveau logiciel de reconnaissance faciale pouvant être installé une grande majorité des Smartphones. Ainsi, Samsung SDS a choisit d’intégrer cette solution pour sa solution d’authentification en ligne pour une mise sur le marché début 2016 et compatibles avec les appareils Samsung, Android et iOS existants.

Le véritable avantage de la solution de Morpho réside dans la fonction « liveness détection » qui permet, entre autre, de détecter si le visage présenté devant l’objectif est bien celui d’un individu vivant et non pas une simple photo pour détourner le système. Le fonctionnement est simple et dans l’air du temps puisqu’il suffit de réaliser un selfie pour que l’utilisateur soit authentifié de manière formelle et qu’il puisse accéder aux diverses applications, aux sites internet ou encore valider des achats sans avoir le besoin d’utiliser un mot de passe.

Il faut noter que Morpho n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne la reconnaissance faciale car l’entreprise dispose dans sa gamme d’un lecteur biométrique utilisant ce moyen d’identification : le Morpho 3D Face Reader, qui assure, comme son nom l’indique une reconnaissance 3D du visage d’un individu, contrairement aux dispositifs 2D qu’on trouve sur le marché, et qu’ils sont facilement dupés par une simple photo…

Android M

ANDROID M : Authentification biométrique pour rattraper iOS

En fin d’année 2013, Apple avait mis un coup de pied dans la fourmilière avec la sortie de l’iPhone 5S qui intégrait pour la première fois sur un Smartphone un capteur biométrique avec l’authentification par empreinte digitale pour l’accès aux fonctionnalités du téléphone. Pour ce faire, Apple avait racheté la société AuthenTec, considérée à l’époque comme l’un des meilleurs fabricants de lecteur d’empreinte digitale. Le succès étant, de par sa simplicité d’utilisation notamment, les concurrents de la firme à la pomme se sont empressés de s’infiltrer dans la brèche pour lancer leur propre Smartphone intégrant cette même technologie novatrice. Aujourd’hui, c’est Google qui va répondre aux appels de la biométrie avec la nouvelle version de son système mobile, l’Android M.

En effet, comme iOS, Android M proposera l’authentification par empreinte digitale et grâce à une interface de programmation (API), le mastodonte du web permettra aux développeurs d’utiliser ce type de sécurité dans leurs propres applications. Bien entendu, comme c’est le cas lors de l’installation de lecteurs biométriques sur des sites sensibles pour contrôler l’accès à un bâtiment, Google se doit d’assurer et de rassurer ses futurs utilisateurs quant à la sécurité des données. Certains Smartphones Android offrent déjà la possibilité de s’authentifier par l’empreinte digitale tels que le Samsung Galaxy S6 par exemple mais cette fonctionnalité ne fait pas partie d’Android mais d’une surcouche de Samsung ne servant qu’au déverrouillage du téléphone. On peut noter également que Google souhaitait déjà intégrer la reconnaissance par empreinte digitale pour le Nexus 6 mais que ce dernier n’avait pu en être équipé, faute de tous les éléments nécessaires pour cette technologie.

Quoi qu’il en soit, Google devrait annoncer selon toute vraisemblance les nouvelles fonctionnalités de l’Android M lors de la conférence Google I/O qui aura lieu les 28 et 29 Mai prochains à San Francisco.

Banque et biométrie, l’équation parfaite du futur

La biométrie, qui est la mesure des caractéristiques morphologiques propres à chaque individu, est en passe de devenir le moyen d’authentification par excellence et les banques l’ont bien compris, comme en témoignent toutes les avancées en la matière, et ce, dans de nombreux pays.

En Jordanie par exemple, vous devez d’abord scanner votre œil pour pouvoir approcher le caissier de la banque ou encore au Japon où le réseau veineux du doigt est nécessaire pour utiliser le guichet automatique. Aujourd’hui, les entreprises financières luttent les unes par rapport aux autres pour devenir la première au monde à intégrer la biométrie dans les transactions quotidiennes.

Reconnaissance Bancaire Biométrique

Bracelet à reconnaissance biométrique

L’entreprise Bionym, située au Canada, a annoncé que sa technologie du cœur sera la première au monde à être utilisée comme moyen d’authentification biométrique pour les paiements. Dans le même temps, la Banque Canadienne Tangerine s’est vantée d’être la toute première banque du pays à posséder une application mobile à reconnaissance vocale. D’ailleurs cette dernière considère que la biométrie est la meilleure voie pour allier rapidité et sécurité dans un monde où la population souhaite être davantage disponible pour sa famille, être plus productif, plutôt que de perdre du temps à faire la queue pour payer une facture ou simplement déposer un chèque.

Voici un condensé des technologies biométriques exploitées afin de la faciliter les transactions au sein des banques :

–          Le rythme cardiaque : Bionym, en partenariat avec Mastercard, a conçu un bracelet capable d’authentifier une personne à l’aide de son rythme cardiaque, spécifique à chaque humain. A partir de là, l’individu sera en mesure de régler ses transactions sans avoir à taper un code PIN comme c’est le cas avec les cartes bancaires, c’est simple, rapide et sécurisé.

–          La reconnaissance vocale : le principe est simple, lorsque vous appelez votre banque, vous êtes immédiatement authentifié grâce à votre voix même si la conversation ne dure que quelques secondes.

–          L’empreinte digitale : c’est l’une des technologies biométriques les plus connues aujourd’hui comme par exemple la TouchID de l’IPhone. Le FBI travaille avec le groupe Safran Morpho, leader mondial de la biométrie, pour résoudre ses enquêtes. D’ailleurs, la plupart des lecteurs biométriques Safran Morpho sont certifiés par le FBI.

–          Les yeux : En Jordanie, les distributeurs de billets sont équipés de dispositifs à reconnaissance de l’iris.

–          Le réseau veineux : Dans les banques Japonaises et Polonaises, pour les distributeurs de billets et les coffres forts.

La biométrie présente donc un intérêt indéniable grâce à ses multiples facettes d’une part, et à son qualificatif d’infaillible d’autre part. En effet, c’est, semble t-il, l’unique technologie capable de répondre à des impératifs de rapidité tout en conservant le degré de sécurité le plus élevé au monde.