Articles

Sagem Sécurité, Morpho, Safran Identity & Security, OT-Morpho et maintenant… IDEMIA ! Le nom change mais la qualité et les compétences restent. En effet, lors d’un événement organisé à la Seine Musicale, près de 2000 invités ont pu assister à l’annonce de Didier Lamouche, Président Directeur Général de OT-Morpho, qui a officiellement rebaptisé le groupe IDEMIA. Ce nom fait référence aux termes comme Identité, Idée, Idem, qui renvoient à la mission première de garantir un monde plus sur grâce à la maitrise des identités.

L’objectif reste inchangé, IDEMIA souhaite affirmer davantage sa position de leader mondial sur le marché des identités biométriques en proposant des solutions toujours plus novatrices, sécurisées et adaptées aux consommateurs.

Toujours dans cette ligne de conduite et dans un monde de plus en plus connecté où les technologies sont au centre de toutes les attentions, IDEMIA veut marquer de son « empreinte » ce secteur en continuant son travail de qualité pour tout ce qui concerne la biométrie mais également en se positionnant comme leader des identités de confiance tout en mettant en avant « l’identité augmentée » au centre du projet.

Cet événement a également permis de faire découvrir les dernières innovations comme la carte de paiement biométrique, les dispositifs embarqués dans les voitures connectées de demain ou bien encore le processus d’embarquement automatisé pour les passagers en aéroport.

Pour rappel, IDEMIA est aujourd’hui le leader mondial sur le marché de la sécurisation biométrique, ce n’est pas moins de 14000 collaborateurs dans le monde entier, plus de 2000 personnes en Recherche et Développement, et une présence dans 180 pays au service des clients.

Dans l’optique de proposer des technologies biométriques toujours plus innovantes, le leader mondial sur le marché de la biométrie, OT-MORPHO, vient d’annoncer le lancement de son tout dernier enrôleur pour la capture des empreintes digitales.

En effet, ce nouveau concentré de technologie porte le nom de MorphoTop Slim. Pourquoi Slim ? Tout simplement parce que celui-ci est extrêmement compact et qu’il va totalement à l’encontre des précédentes solutions avec une taille six fois plus petite que les produits actuels tels que le MorphoTop. L’avantage de cet outil est que grâce à sa taille, son intégration dans des solutions mobiles ou existantes est nettement facilitée.

Grace à son capteur biométrique performant, le MorphoTop Slim offre la possibilité de capturer les 10 doigts à plat ou enroulés d’un utilisateur tout en s’appuyant sur la technologie TFT (Thin-Film Transistor). De plus, sa capacité d’acquisition est d’une rapidité déroutante avec une capture des doigts en moins de deux secondes, les performances liées aux doigts secs ont été améliorées et la finition de ce produit a été étudiée pour éviter les traces. Autre élément non négligeable et qui prouve sa performance, le MorphoTop Slim est certifié FBI IQS Appendix F.

Le MorphoTop Slim s’intègre également dans la solution logicielle d’enrôlement MorphoESA et permet de couvrir différents marchés avec des objectifs variés comme le contrôle aux frontières, le travail d’investigation de la police ou e-KYC (processus qui a pour finalité de vérifier l’identité des clients d’une entreprise. Il s’agit d’une version numérique).

D’ailleurs, ce nouvel outil technologique est actuellement présenté officiellement au salon Fédéral Identity Forum & Expo 2017 à Washington (12 au 14 Septembre).

Les systèmes biométriques d’OT MORPHO, leader mondial sur le marché des technologies d’identification et de sécurité, ne cessent d’accroitre leur notoriété notamment grâce à la haute performance, le niveau de sécurité et la fiabilité qu’ils offrent. Grâce à ces atouts, nombreuses sont les sociétés à vouloir améliorer la partie biométrie de leur système en intégrant les produits de la gamme OT MORPHO . C’est le cas notamment de la société russe BioLink Solutions qui vient d’annoncer que la série SIGMA avait été intégrée à leur système Biotime pour la gestion de temps et le contrôle d’accès aux locaux.

Le logiciel Biotime comporte deux parties : une pour la gestion de temps, l’autre pour le contrôle d’accès. Déjà présent dans plus de 1500 sociétés, cette solution va dorénavant s’appuyer sur la biométrie en offrant la possibilité de s’enregistrer avec la gamme des capteurs biométriques MorphoSmart (MSO 1300, MSO 300 etc.). En voulant développer la partie biométrie à leur solution,  BioLink se devait de proposer une solution haut de gamme telle, c’est la raison pour laquelle le choix s’est porté sur le leader mondial OT MORPHO.

Pour rappel, la gamme SIGMA est composée des Sigma Lite et Sigma Lite +, du Sigma Séries et du tout dernier lecteur, le Sigma Extrême, lecteur conçu pour fonctionner dans les environnements les plus exigeants. Ce large choix permet d’identifier les individus sur des architectures différentes, en intérieur ou à l’extérieur. Dès lors qu’une personne pose son doigt sur le capteur optique présent sur les lecteurs, le pointage va remonter immédiatement au logiciel et autoriser ou non l’accès à ce dernier.

En conclusion, l’apport des produits OT MORPHO, en plus d’incorporer une partie biométrie, va permettre au système Biotime d’améliorer sa fiabilité et d’étendre encore un peu plus sa notoriété.

Déjà présent en Inde par le biais du projet Aadhaar qu’ils ont entrepris avec le gouvernement Indien, OT Morpho, leader mondial sur le marché des technologies d’identification et de sécurité, s’est associé à Kushi Bay Inc., association Américaine à but non lucratif pour les accompagner dans le domaine de la santé.

L’objectif de cette collaboration est d’apporter une aide dans la surveillance des femmes enceintes et des nouveau-nés dans des zones reculées de l’Inde sur près de 300 villages. Pour mener à bien ce projet, qui est une première mondiale, OT Morpho a fourni une plateforme numérique biométrique et mobile avec le soutien de Kushi Baby Inc mais également avec l’appui de la District Health Society d’Udaipur au Rajasthan.

Matériellement, femmes enceintes et bébés porte un collier contenant leur bilan de santé qui permet ensuite aux agents de santé via une application mobile d’accéder aux contenus de ce collier. La présence de la technologie NFC permet de faire la mise à jour du dossier médical et de prendre connaissance des informations n’importe où.

Après avoir procédé à leurs consultations, les professionnels de santé synchronisent les données récoltées avec un tableau de bord pour ensuite les analyser, surveiller l’évolution des grossesses, et s’assurer qu’il n’y aie pas de manque concernant l’approvisionnement ou le traitement des enfants.

OT Morpho, pour rappel spécialiste en biométrie, a fourni en nombre sa tablette biométrique sécurisée, la MorphoTablet, qui confère à la plate-forme Khushi Baby un niveau de sécurité très élevé pour la protection des informations personnelles. Cette tablette combine les technologies NFC et biométriques qui permettent d’authentifier le patient même en l’absence de réseau.

Le projet a été mis en place il y a maintenant deux mois, et on compte déjà 3000 personnes inscrites, et plus de 20000 vaccinations infantiles.

Depuis quelques temps déjà, nous avons la possibilité de payer avec nos Smartphones notamment avec l’application Apple Pay de chez Apple. L’avantage de ces nouveaux moyens de paiement réside dans le confort d’utilisation et dans le gain de temps puisque dorénavant, plus besoin de se souvenir de son code, une simple pression du doigt et la capture de son empreinte digitale suffisent à authentifier la personne.

La biométrie étant en place pour les paiements mobiles, c’est donc en toute logique que celle-ci arrive pour les règlements par carte bancaire. En effet, et c’est une première au monde, le leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, OT-Morpho (ex- Safran Identity & Security), vient d’annoncer le lancement d’une gamme complète de cartes de paiement biométriques du marché.

Outre le fait de pouvoir sécuriser l’acte d’achat, les banques pourront également se servir de ces nouvelles cartes comme moyen de différenciation pour augmenter la fidélité de leurs clients. Autre point positif, l’évolution du paiement sans contact (NFC) puisque le porteur de la carte pourra valider son achat en déposant de la manière la plus simple possible son doigt sur la carte biométrique et ainsi effectuer le paiement au dessus du seuil actuel.

Pour réaliser l’authentification, un capteur biométrique a été inséré dans la carte compatible EMV (Europay MasterCard Visa). Le gabarit biométrique est stocké dans la puce de la carte et permet de réaliser une authentification sécurisée : au moment de l’insertion de la carte dans un terminal EMV, le titulaire pose son doigt sur le capteur biométrique pour vérifier que l’empreinte correspond bien à celle présente dans la carte. C’est la fin du code PIN.

OT-Morpho a d’ailleurs présenté en exclusivité ces cartes au salon Money 20/20 Europe à Copenhague du 26 au 28 Juin dernier.