Articles

Technologie Touch ID pour smartphone

Qui pour sécuriser notre identité sur Smartphone?

Le téléphone est devenu l’objet incontournable du XXIème siècle. Force est de constater que ce dernier n’est plus un simple appareil permettant d’appeler ou d’envoyer des messages mais qu’il est devenu un condensé de plusieurs outils de notre quotidien. Ainsi prendre des photos, filmer, se connecter à Internet, réaliser des achats en ligne sont devenues des tâches banales permises par ce nouveau compagnon. Par ailleurs, en témoignent les multiples applications de paiement en ligne,  notre Smartphone s’apparente de plus en plus à un document d’identité.

Il nous permet en effet d’accéder à une multitude de services en ligne où il faut prouver notre identité. L’utilisation d’un identifiant et d’un mot de passe est l’un des moyens d’identification les plus rependus mais depuis quelques années, une nouvelle technologie semble s’imposer, il s’agit de la biométrie. Celle-ci se présente comme le moyen le plus sûr et le plus simple d’utilisation. Les mots de passe ont montré leurs limites, il est devenu trop facile de se les faire dérober… La biométrie semble être en tout point la meilleure alternative pour permettre d’identifier un individu de manière formelle.

Parfois, la nouveauté qui entraîne un changement de nos habitudes fait peur, et la biométrie n’a pas échappé à la règle, mais aujourd’hui cette technologie est rentrée dans les mœurs, elle fait parti de notre quotidien avec nos Smartphones et l’intégration de capteurs biométriques pour déverrouiller l’accès comme on peut le voir sur les iPhone ou les Samsung. On remarque sa présence également dans des lieux où le niveau de sécurité se doit d’être maximal, c’est notamment le cas des aéroports avec la mise en place de technologie biométrique sans contact, en pleine expansion, aux Emirats Arabes Unis avec le MorphoWave de chez Safran Identity & Security (Ex Safran Morpho).

Pour en revenir aux Smartphones, c’est une autre technologie biométrique qui est en plein essor sur ce marché. Il s’agit de la reconnaissance faciale. La moitié de la population est équipée d’un smartphone avec appareil photo ce qui offre la possibilité d’accéder au « selfie-check ». Mais de quoi s’agit-il ? Simplement, un outil permettant de s’authentifier en réalisant un selfie, outil devenu populaire ces derniers mois, pour protéger son identité numérique.

Nous sommes tous amenés à stocker une quantité innombrable d’informations sur nos téléphones ou tablettes, beaucoup plus importantes qu’auparavant, et de ce fait il devient indispensable de renforcer la sécurité de nos transactions, et de protéger notre identité numérique. C’est là que la biométrie fait la différence…

idensys_05-16

Authentification en ligne: les Pays Bas s’associent à Morpho et lancent le projet Idensys

Facilité la vie des individus, tel est, de manière générale, l’objectif de toute nouvelle innovation ou création dans une société où les nouvelles technologies prennent une place de plus en plus importante. On remarque aujourd’hui une véritable explosion quant à l’utilisation de Smartphones pour les achats en ligne notamment. De ce fait, la sécurité se doit d’être la plus haute, surtout au moment de l’authentification de la personne. L’usage des services en ligne est rentré dans les mœurs comme peuvent en témoigner les Pays Bas avec 87% des habitants qui déclarent utiliser un moyen d’authentification pour accéder aux services de l’Etat.

Face à cette demande accrue et toujours dans l’optique d’améliorer le confort d’utilisation, les têtes pensantes du gouvernement ont vite compris qu’il était nécessaire de mettre en place une solution capable de renforcer la sécurité tout en gardant l’aspect pratique. De cette idée est né en Février 2016 le projet pilote « Idensys » offrant la possibilité aux administrations de bénéficier d’un service en ligne sécurisé. Les participants pourront suite à la création de leur compte certifié effectuer leurs transactions en ligne via leur Smartphone. Pour ce faire, les Pays Bas se sont alliés avec le numéro un mondial sur le marché de la biométrie, Morpho (Safran) qui, sous la marque SecureIdenty, propose une application permettant la création du compte certifié en 5 minutes grâce à son passeport et son Smartphone. Suite à cela, lors d’une transaction en ligne, l’utilisateur prouvera son identité à l’aide de l’application.

De plus, la solution SelfieCheck qui accompagne l’application permet, grâce à la reconnaissance faciale, de s’authentifier de manière certaine par un simple selfie et ainsi accéder ainsi aux services en ligne.

A ce jour, le projet pilote compte 30 000 utilisateurs, 20 entreprises et administrations, une analyse des résultats se fera mi 2016.

L’authentification biométrique sur les applications mobile, la tendance

Le contrôle d’accès en entreprise, les banques, les passeports, les mobiles, la biométrie devient monnaie courante. Le succès de l’Iphone et de son lecteur d’empreinte digitale avec sa technologie TouchID a permis d’attirer l’attention de nombreux utilisateurs de ce Smartphone sur la sécurité qu’offre l’authentification biométrique. Outre l’accès au téléphone, ce sont maintenant les applications mobiles qui s’insèrent dans la brèche.

Effectivement, pour prendre un exemple concret, l’américain USAA (United Services Automobile Association) qui est une entreprise de services financiers offrant notamment ses services aux forces armées des Etats Unis, a adopté la biométrie pour son application mobile avec pour objectif de faciliter la vie de ses clients. Chaque personne utilisant cet outil mobile se voit offrir la possibilité de choisir le moyen d’authentification qu’elle souhaite, parmi le classique code PIN, la reconnaissance faciale ou la reconnaissance vocale. L’identification par empreinte digitale devrait arriver sous peu, au moins pour les Smartphones équipés d’un système adéquat, tel l’Iphone par exemple. D’une manière générale, la reconnaissance faciale permet une identification en deux secondes, et ce quelque soit les changements physiques de l’utilisateur, qu’il se laisse pousser la barbe ou qu’il porte des lunettes. De plus, cette technologie écarte l’éventualité de l’oubli du code PIN, et ne peut être falsifiée par l’utilisation d’une photo puisqu’il est demandé de cligner des yeux et il en est de même pour la reconnaissance vocale où il est prié de répéter une phrase aléatoire.

Ce que l’on peut noter de cette application est que USAA laisse le choix de l’authentification, rien est imposé, les personnes souhaitant rester dans un mode d’authentification classique par code PIN ne sont pas bouleversées dans leurs habitudes et les autres peuvent essayer puis adopter les technologiques biométriques qui sont à la fois simples à utiliser et très sures.

Quant aux sceptiques vis-à-vis de la biométrie, ils existent et il y en aura toujours, mais force est de constater que l’écart diminue au fil du temps et que son utilisation se démocratise de plus en plus, des lecteurs biométriques sont installés partout dans le monde que ce soit dans des entreprises par exemple ou dans les aéroports pour le contrôle aux frontières.