Articles

Sagem Sécurité, Morpho, Safran Identity & Security, OT-Morpho et maintenant… IDEMIA ! Le nom change mais la qualité et les compétences restent. En effet, lors d’un événement organisé à la Seine Musicale, près de 2000 invités ont pu assister à l’annonce de Didier Lamouche, Président Directeur Général de OT-Morpho, qui a officiellement rebaptisé le groupe IDEMIA. Ce nom fait référence aux termes comme Identité, Idée, Idem, qui renvoient à la mission première de garantir un monde plus sur grâce à la maitrise des identités.

L’objectif reste inchangé, IDEMIA souhaite affirmer davantage sa position de leader mondial sur le marché des identités biométriques en proposant des solutions toujours plus novatrices, sécurisées et adaptées aux consommateurs.

Toujours dans cette ligne de conduite et dans un monde de plus en plus connecté où les technologies sont au centre de toutes les attentions, IDEMIA veut marquer de son « empreinte » ce secteur en continuant son travail de qualité pour tout ce qui concerne la biométrie mais également en se positionnant comme leader des identités de confiance tout en mettant en avant « l’identité augmentée » au centre du projet.

Cet événement a également permis de faire découvrir les dernières innovations comme la carte de paiement biométrique, les dispositifs embarqués dans les voitures connectées de demain ou bien encore le processus d’embarquement automatisé pour les passagers en aéroport.

Pour rappel, IDEMIA est aujourd’hui le leader mondial sur le marché de la sécurisation biométrique, ce n’est pas moins de 14000 collaborateurs dans le monde entier, plus de 2000 personnes en Recherche et Développement, et une présence dans 180 pays au service des clients.

Dans un contexte compliqué avec les différents événements tragiques liés aux attaques terroristes qui ont touché notamment la France et la Belgique dernièrement, assurer la sécurité des citoyens tout en les rassurant devient aujourd’hui une priorité pour les chefs de files des pays. L’un des premiers lieux sensibles où le flux de personnes est important est bien évidemment les aéroports et plus particulièrement le contrôle aux frontières.

A l’heure actuelle, ce secteur dispose pour la plupart de technologies biométriques comme en témoigne la mise en place du système PARAFE de Morpho (Safran), leader sur le marché de la sécurité biométrique, à l’aéroport de Paris ou encore, toujours par le biais de Morpho, l’installation de systèmes sans contact grâce au premier lecteur utilisant la biométrie sans contact, le MorphoWave. On peut parler également de la solution « Iris At a Distance » présente sur certains sites aéroportuaires qui permet à la fois la capture d’iris et du visage en moins d’une seconde.

Par le passé, la capture des empreintes s’effectuait par le biais d’encre et d’une pression du doigt sur une feuille de papier, une technique intrusive et contraignante qui, par conséquent, n’était pas très populaire auprès du grand public. L’évolution des procédés a permis cependant d’améliorer l’image de la biométrie, les autorités se sont aperçues des avantages que l’on pouvait en tirer lors des contrôles aux frontières notamment grâce à une authentification quasi certaine des individus.

De ce fait, il faut les outils nécessaires pour aider les autorités et rassurer les voyageurs. L’objectif étant d’établir de manière certaine et rapide si un individu est autorisé ou non à franchir la frontière. A ce jour, seule la biométrie est efficace et la multi-biométrie obtient encore de meilleurs résultats avec notamment une combinaison visage (via la photo du passeport), empreinte digitale et iris. Il devient donc quasiment impossible de duper le système, même pour les meilleurs hackers du monde. De plus, ce contrôle apporterait à de nombreux partis de réels avantages : les gouvernements (assurer la sécurité du territoire), les autorités (contrôle des frontières), les opérateurs de transport et les voyageurs (rapidité d’exécution)…

La société Morpho a de nouveau frappé un grand coup avec l’un des ses tout derniers lecteurs biométriques.

Déjà reconnu dans le monde entier grâce à des technologies biométriques de très haute performance (certification du FBI sur plusieurs produits de la gamme), le leader du marché de la biométrie vient de recevoir une nouvelle récompense.

En effet, du 14 au 17 Mars dernier s’est tenue la 22ème édition du salon MIPS / Securika à Moscou où diverses entreprises ont présenté des équipements de sécurité et de protection contre les incendies. Pour l’occasion, la filiale du groupe Safran a une nouvelle fois été mise en avant avec un système de contrôle d’accès qui a fait l’unanimité au sein du jury. Il s’agit de la MorphoWave Tower qui a remporté le prix prestigieux de la « Meilleure Innovation ». Effectivement, ce lecteur biométrique est la toute première solution de contrôle d’accès équipé d’un capteur biométrique permettant l’identification de quatre empreintes digitales à la volée, sans contact avec le et d’un seul mouvement de la main. Morpho n’est pas à son premier prix pour ce lecteur puisqu’il avait déjà reçu un prix de la part de l’Association américaine de l’industrie de la sécurité (SIA) et d’IFSEC International.

Il est important de noter que ce concours au salon MIPS / Securika est reconnu par les experts du marché de la sécurité depuis 1996 et que les précédents vainqueurs ont permis à ce salon de devenir une valeur sûre, de par les technologies qui ont été récompensées. Lors de cette édition, ce n’est pas moins de 850 entreprises qui ont pris part à la compétition.

Une preuve supplémentaire que Morpho se détache de ses concurrents sur le marché de la sécurité biométrique…

 

Identification par la biométrie pour les votants

Les 6 et 13 Décembre dernier ont eu lieu les élections régionales en France. Un événement, même si le taux de participation n’a pas été des plus élevés, qui a amené les français à se rendre à leur mairie afin de déposer leur bulletin dans les urnes. Le processus de vote est bien connu, vous rentrez dans votre bureau de vote, vous présentez votre carte électorale ainsi qu’une pièce d’identité pour vérifier votre identité, vous votez et enfin vous signez sur une feuille pour certifier que vous ayez bien voté. Des étapes simples mais qui peuvent être différentes en fonction des pays, notamment lors de la vérification d’identité. En effet, dans certains pays, c’est la biométrie qui est mise en place pour le processus d’identification.

A titre d’exemple, lors des élections législatives en Egypte dont les résultats ont été annoncés le 4 Décembre 2015, le leader mondial de la sécurité biométrique, à savoir Morpho (Safran), a contribué au bon déroulement de ces élections. Pour ce faire, le gouvernement égyptien a pu utiliser une tablette biométrique afin de sécuriser le processus de vote : et ce terminal d’identification mobile n’est autre que la MorphoTablet.

En plus de fournir pas moins de 2000 tablettes, Morpho a également apporté son aide dans la formation et la logistique pour faciliter son utilisation. Très simple à utiliser, la MorphoTablet est un terminal biométrique mobile équipé d’un écran tactile, d’un capteur biométrique, et d’une caméra pour la reconnaissance faciale. Elle permet la lecture de cartes à puce et communique en Bluetooth, Wifi et sur les réseaux cellulaires. Outre une utilisation simplifiée, cette tablette permet de lutter contre les fraudes d’identité tout en réduisant les formalités administratives.

Aussi, il faut noter que la biométrie offre une réduction du temps d’attente pour les électeurs et enfin, on peut produire et fournir des statistiques fiables, en temps réel sur le taux de participation par exemple.

Identification des personnes et contrôle des documents d’identité sur le terrain

Fort de sa place de leader mondial sur le marché des solutions d’identité et de sécurité, le français Morpho vient de sortir aux USA son tout dernier lecteur biométrique : le MorphoRapID 2.

Ce terminal mobile sera utilisé par les policiers et les agents chargés des contrôles aux frontières, de l’immigration et de la sécurité dans les aéroports. D’un point de vue physique, le terminal est composé d’un capteur biométrique certifié par le FBI, d’une caméra haute résolution pour la reconnaissance faciale et de technologie permettant ainsi la lecture de documents d’identité comme le permis de conduire par exemple. L’avantage de ce type de matériel pour les agents de sécurité est d’avoir un système compact, qui permette d’effectuer des contrôles sur le terrain et d’identifier un individu de manière quasi instantanée.

En ce qui concerne l’utilisation même du MorphoRapID 2, quand une personne contrôlée pose son doigt sur le capteur, ses données biométriques sont transmises à un ABIS (Automated Biometric Identification System) et le résultat apparaît directement sur l’écran. De plus, pour aider ce lecteur mobile, le logiciel « Morpho Criminal Justice Suite » est intégré et lui permet ainsi d’effectuer plusieurs requêtes en même temps tout en comparant les empreintes révélées avec une liste de personnes stockée en mémoire. Enfin, autre possibilité importante, le MorphoRapID 2 permet d’effectuer le contrôle des papiers d’identité qu’il s’agisse du permis de conduire, des cartes d’identité ou passeports électroniques en comparant les données biométriques présents sur le document et celles de l’individu.
Plus simplement, ce bijou de technologie combine à la fois l’efficacité, les technologies novatrices de Morpho et la simplicité d’utilisation que peut offrir un smartphone. D’ailleurs il faut noter sa compatibilité avec les réseaux 4G. Afin de répondre à une demande toujours plus intense de certaines régions quant aux contrôles d’identité, le MorphoRapID 2 sera déployé en masse au Moyen-Orient, en Amérique Latine et en Afrique.