Identification par la biométrie pour les votants

Les 6 et 13 Décembre dernier ont eu lieu les élections régionales en France. Un événement, même si le taux de participation n’a pas été des plus élevés, qui a amené les français à se rendre à leur mairie afin de déposer leur bulletin dans les urnes. Le processus de vote est bien connu, vous rentrez dans votre bureau de vote, vous présentez votre carte électorale ainsi qu’une pièce d’identité pour vérifier votre identité, vous votez et enfin vous signez sur une feuille pour certifier que vous ayez bien voté. Des étapes simples mais qui peuvent être différentes en fonction des pays, notamment lors de la vérification d’identité. En effet, dans certains pays, c’est la biométrie qui est mise en place pour le processus d’identification.

A titre d’exemple, lors des élections législatives en Egypte dont les résultats ont été annoncés le 4 Décembre 2015, le leader mondial de la sécurité biométrique, à savoir Morpho (Safran), a contribué au bon déroulement de ces élections. Pour ce faire, le gouvernement égyptien a pu utiliser une tablette biométrique afin de sécuriser le processus de vote : et ce terminal d’identification mobile n’est autre que la MorphoTablet.

En plus de fournir pas moins de 2000 tablettes, Morpho a également apporté son aide dans la formation et la logistique pour faciliter son utilisation. Très simple à utiliser, la MorphoTablet est un terminal biométrique mobile équipé d’un écran tactile, d’un capteur biométrique, et d’une caméra pour la reconnaissance faciale. Elle permet la lecture de cartes à puce et communique en Bluetooth, Wifi et sur les réseaux cellulaires. Outre une utilisation simplifiée, cette tablette permet de lutter contre les fraudes d’identité tout en réduisant les formalités administratives.

Aussi, il faut noter que la biométrie offre une réduction du temps d’attente pour les électeurs et enfin, on peut produire et fournir des statistiques fiables, en temps réel sur le taux de participation par exemple.