Articles

La multinationale espagnole spécialisée dans la télécommunication Telefónica a choisi le Morphowave Compact et sa technologie biométrique sans contact pour équiper son centre de démonstration et d’innovation.

Le Morphowave Compact est un dispositif de contrôle d’accès permettant de scanner en moins d’une seconde 4 empreintes digitales, en un seul geste de la main, tout en continuant son chemin. 10 000 lecteurs ont été installés dans le monde depuis son lancement.

L’objectif de Telefónica est d’enrichir son offre actuelle en matière de solutions innovantes et elle mise notamment sur les terminaux de contrôle d’accès biométrique du fabricant français IDEMIA. C’est la raison pour laquelle elle a choisi d’exposer le Morphowave dans son Centre de démonstration et d’innovation de Madrid, un espace dédié, où la spécialiste des télécommunications y présente des technologies de pointe à ses clients.

L’étape suivante consistera, pour la division Ingeniería de Seguridad de Telefónica Tech (TIS),  à intégrer cette technologie dans de futurs projets de systèmes de sécurité high-tech. L’objectif étant de proposer aux clients des solutions novatrices, à forte valeur ajoutée.

Par ailleurs, l’épidémie de Covid-19 a fortement orienté cette démarche et augmenté la demande en solutions hygiéniques, sans contact et sécurisées, et ce, quelque soit le type d’entreprise.

Telefónica souhaite se positionner ainsi en leader exemplaire en déployant des technologies de lutte contre la Covid.

La petite carte verte va-t-elle utiliser les caractéristiques propres à chacun pour lutter contre la fraude sociale?

C’est en tout cas le sujet qui a été évoqué par nos sénateurs Français.

Aujourd’hui, la fraude sociale en France est un réel problème économique qui entraine plusieurs milliards d’euros de perte par an.

Nous ne serions pas les premiers en la matière puisque que nos voisins Belges ont déjà adopté la biométrie en jumelant la carte vitale avec la carte d’identité biométrique en une seule et même carte. Cela permet ainsi de vérifier l’identité de la personne à l’aide des empreintes digitales tout en s’assurant de manière certaine que la carte n’est pas usurpée.

A l’heure actuelle, cette proposition de loi a été rejetée, notamment à cause de son coût de mise en place (augmentation du prix de la carte). Mais peut-on se passer d’un investissement de plusieurs millions d’euros qui permettrait d’anéantir une fraude s’élevant à plusieurs milliards ? C’est la question que l’on peut se poser et qui est posée dans les instances politiques du pays.

Nos passeports sont déjà biométriques, et pourquoi pas notre carte vitale ?

Rappelons également que la France dispose de moyens forts à l’intérieur même de son territoire avec notamment la présence de la société IDEMIA, leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, qui propose des technologies biométriques novatrices comme le sans contact qu’offre leur lecteur MorphoWave Compact avec la capture en moins d’une seconde de vos quatre empreintes digitales à la volée.

IDEMIA, société née de la fusion entre Oberthur Technologies et Morpho, est aujourd’hui le leader sur le marché de la sécurité biométrique. Et le français ne compte pas s’arrêter là.

Avec la crise sanitaire apparut début 2020, la notion d’hygiène est devenue un argument supplémentaire pour assurer la sécurité des individus. Le sans contact est en vogue et ça, IDEMIA l’a bien compris.

En  2014, IDEMIA a lancé un bijou de technologie sans contact : Le MorphoWave Compact. Ce lecteur biométrique est capable lire en moins d’une seconde, les quatre empreintes digitales de votre main, à la volée. Un système sans contact, rapide, précis et hygiénique ! C’est d’ailleurs ce lecteur biométrique qu’IDEMIA  a choisi pour sécuriser l’accès à son siège à Paris-La Défense.

Autre technologie sans contact et qui a vu sa demande augmenter ces derniers mois, la reconnaissance faciale, qui fait office de véritable opportunité sur le marché de la sécurité. La encore, IDEMIA n’est pas en reste puisque le français vient de sortir son tout nouveau système : le VisionPass. Ce lecteur biométrique sans contact robuste et fiable est capable de capturer et identifier un visage, de manière instantanée et en mouvement en moins d’une seconde, sous plusieurs angles et quelques soient les conditions d’éclairage.

Enrichie par l’Intelligence Artificielle et l’association d’algorithmes de reconnaissance faciale à un ensemble optique de pointe combinant caméras 2D et 3D, VisionPass résiste à tous types d’attaques et tentatives d’usurpation d’identité, et répond aux attentes des clients et institutions les plus exigeants.

La force du groupe est d’être présent dans des lieux stratégiques, comme à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry où il est possible à l’aide de la photo de votre visage, de votre pièce d’identité et du code barre de votre carte d’embarquement, de générer un gabarit biométrique vous permettant ainsi de vous identifier aux portiques. L’expérience utilisateur se voit donc nettement améliorée.

Autre force, celle de travailler avec des acteurs majeurs de la sécurité des pays comme le FBI et Interpol notamment à travers la solution Augmented Vision basée sur la reconnaissance faciale qui peut, par exemple, permettre de retrouver un individu ciblé dans une foule de personne après un attentat.

A terme, IDEMIA travaillerait sur l’utilisation de votre smartphone comme support de stockage de votre donnée biométrique, ce qui pourrait permettre d’accéder aux stades pour les JO de 2024.

Depuis mai 2020, VisionPass a suscité un fort intérêt auprès des acteurs clés du marché de la biométrie. Le prix SIA (Security Industry Association) reçu par IDEMIA pour sa nouvelle solution de reconnaissance faciale confirme son positionnement de leader dans le secteur de la biométrie sans contact pour le marché de la sécurité

Le 9 juillet 2020, une cérémonie virtuelle a été organisée par la SIA. VisionPass, le nouveau dispositif de reconnaissance faciale lancé par IDEMIA en mai dernier, a remporté le prix SIA New Product Showcase Award dans la catégorie de la biométrie.

La technologie de VisionPass a été présentée par l’équipe d’IDEMIA devant un jury, en expliquant « l’envers du décor » pendant le développement : comment et pourquoi le produit a été développé en tenant compte des problématiques des partenaires et des clients, ainsi que de leurs besoins en termes d’expérience utilisateur, de fiabilité, de durabilité,  et surtout de performance etc.

En concevant VisionPass, les équipes R&D d’IDEMIA avaient pour objectif de répondre aux fortes exigences et de développer le terminal de reconnaissance faciale le plus avancé du marché.

Les caméras infrarouges, 2D et 3D combinées à des algorithmes optimisés par l’intelligence artificielle (AI) de VisionPass, permettent aux utilisateurs d’obtenir un lecteur biométrique aux performances inégalées :

  • Entièrement hygiénique et sans contact – le dispositif s’adapte automatiquement à la taille de la personne (120-200 cm) et fonctionne aussi latéralement. Les utilisateurs n’ont pas besoin de s’arrêter et de fixer le lecteur
  • Rapide et précis – jusqu’à 30 personnes par minute, pour environ 40 000 utilisateurs
  • Fonctionne en plein soleil ou dans l’obscurité totale sans avoir besoin d’un flash éblouissant, et fonctionne avec toutes les couleurs de peau
  • Résistant aux tentatives de vol d’identité et de fraude, par présentation d’une photo ou d’un masque 3D.

En 2018, IDEMIA a reçu un prix similaire pour son autre solution sans contact, le MorphoWave Compact, qui est capable de scanner et de vérifier 4 empreintes digitales en moins d’une seconde en un mouvement de main. Cette nouvelle technologie est totalement hygiénique et sans contact. Ce nouveau prix de la SIA confirme la puissance d’IDEMIA et également sa position de leader dans le secteur de la biométrie sans contact pour les applications de sécurité.

« Nous n’avons pas développé le terminal le plus perfectionné uniquement par goût de l’innovation, mais parce que cela était nécessaire pour répondre à l’ensemble des besoins exprimés par nos clients : rapidité, précision, fiabilité et expérience utilisateur sans contact. Depuis sa commercialisation en mai dernier, VisionPass fait l’objet d’une forte demande. Une telle réussite, conjuguée à ce prestigieux prix SIA, est une véritable récompense pour l’ensemble des équipes d’IDEMIA qui ont travaillé sur ce nouveau produit. Aujourd’hui, avec VisionPass et MorphoWave, nous proposons l’offre biométrique sans contact la plus efficace du marché. »

  • Yves Portalier, Vice-président exécutif en charge des activités Terminaux biométriques et Automobile chez IDEMIA

«  SIA félicite IDEMIA d’avoir décroché le premier prix de la catégorie « Biométrie » lors de l’édition 2020 des SIA New Product Showcase Awards. C’est ce type d’innovation permanente et cette volonté de réussir qui font progresser le secteur de la sécurité et contribuent à la sûreté et la sécurité de tous.»

  • Don Erickson, PDG de SIA

Source: https://www.idemia.com/press-release/idemia-wins-security-industry-association-sia-award-best-new-biometric-product-its-visionpass-advanced-facial-recognition-device-2020-07-15

La pandémie mondiale de COVID – 19 en 2020 a accéléré le recours au numérique dans le monde entier, notamment le paiement sans contact, la téléconsultation à distance, l’accès aux bâtiments et espaces publics contrôlés, le télétravail et la commande en ligne. Et bien évidemment, les besoins de sécurité et d’identification ont également augmentés depuis le début de l’épidémie.

Le leader mondial de la sécurité biométrique IDEMIA, issu de la fusion entre Safran Identity & Security (Morpho) et Oberthur Technologies en 2017, a su relevé les défis et saisir les opportunités liées à cette pandémie mondiale. Le nouveau président & CEO du fabricant français IDEMIA, Pierre Barrial a expliqué lors d’une interview au Figaro « Nous avons traversé la crise du Covid-19 avec des services qui relèvent des activités essentielles. Nous sommes restés opérationnels, malgré le confinement, et avons démontré notre résilience. Seuls 20% de notre activités (documents d’identité) a souffert en raison de la fermeture des mairies ». Et, Yann Delabrière, l’ancien PDG de Faurecia, occupe maintenant le poste de président du conseil du groupe IDEMIA depuis Juin 2020.

Après avoir clarifié la stratégie et l’offre produits du groupe français, l’évolution et le changement de gouvernance permettra à IDEMIA d’accélérer davantage le développement. Le chiffre d’affaires du groupe international en 2019 était de 2,3 milliards d’euros, dont 400 millions de bénéfice opérationnel. « Nos objectifs sont inchangés : nous prévoyons une hausse de 5 à 6% par an de notre chiffre d’affaires d’ici à 2022 et une hausse de 10% de nos résultats (Ebitda) », explique Pierre Barrial. Et, une augmentation de 7% à 12,6 milliards d’euro a été envisagée entre 2019 et 2022 dans le monde entier par IDEMIA.

Reconnaissance faciale :

IDEMIA, groupe international présent dans le monde entier, partenaire des banques et des opérateurs téléphoniques, participe au développement de la 5G, de l’automobile et des usages de la haute technologie dans différents domaines. Selon Yann Delabrière « Tout repose sur les mêmes briques technologiques qu’IDEMIA maîtrise avec des laboratoires français de classe mondiale : la cryptographie et l’intelligence artificielle, ainsi que les puces micro-électroniques que nous fabriquons nous-mêmes, à raison de 1,5 milliard d’exemplaires par an pour les cartes SIM, les cartes bancaires et les documents d’identité (dans lesquels sont insérés des puces avec des données biométriques, NDLR) ».

Le leader mondial IDEMIA n’a pas seulement mis en place la reconnaissance faciale afin de réaliser des contrôles d’identité dans des endroits sécurisés, mais également la technologie biométrique dans le secteur bancaire. IDEMIA développe actuellement une carte biométrique, qui sera testée fin 2021 par la banque Société générale. Le but de ce projet est de sécuriser le paiement sans contact en ajoutant l’identification biométrique. L’utilisateur posera son doigt sur le capteur de sa carte biométrique lors du règlement sans contact. Elle sera ensuite proposée aux clients de la banque Société générale l’année suivante. Cette nouvelle fonction de carte bancaire biométrique permettra de déplafonner le montant des paiements grâce aux données biométriques du titulaire de la carte.

 

Source : https://www.lefigaro.fr/societes/le-francais-idemia-profite-du-boom-de-l-identification-biometrique-20200629