Articles

morphosmart_cbm_series_finger_and_tracks

Le marché de la biométrie mobile devrait générer plus de 50.6 milliards de dollars en 2022

Assurer un niveau de sécurité élevé tout en simplifiant le processus d’utilisation, tels sont les sont les principaux avantages et enjeux de la biométrie. De ce fait, il n’est pas étonnant de voir les systèmes biométriques se répandre de plus en plus sur le marché et plus particulièrement sur un outil que l’on manipule tous les jours, le téléphone.

D’ailleurs, l’entreprise d’analyse axée sur l’identité, Acuity Market Intelligence, a prédit que les revenus annuels provenant de la biométrie mobile dépasseront les 50,6 milliards de dollars en 2022.

Les revenus annuels générés par la biométrie intégrée dans les appareils mobiles, les téléchargements d’applications biométriques et l’authentification des transactions biométriques devraient passer de 6,5 milliards de dollars en 2016 à 50,6 milliards de dollars en 2022, ce qui reflète un CAGR (Compound Annual Growth Rate / Taux de croissance annuel moyen) de près de 41% avec un chiffre d’affaires total de plus de 193 milliards de dollars.

Aussi, plus de 1,9 milliards de dispositifs mobiles équipés de capteurs biométriques seront en circulation d’ici la fin de 2017. Ce nombre va s’accroître ensuite de manière fulgurante pour atteindre 5,5 milliards d’ici 2022. On doit ce résultat à la grande force d’adoption qu’offre les Smartphones puisque se sont des produits distribués mondialement et utilisés par une majeure partie de la population.

D’ici 2020, la biométrie sera présente sur près de 2,4 milliards d’appareils mobiles vendus chaque année.

D’ici 2022, 98% des appareils mobiles auront une technologie biométrique intégrée (reconnaissance digitale, faciale…) permettant ainsi de générer 16,7 milliards de téléchargements d’applications nécessitant la biométrie et plus de 1,37 trillions de transactions de paiement et non paiement ayant besoin d’une authentification biométrique pour renforcer leur degré de sécurité.

carte-paiement-biometrique_0

La carte de paiement biométrique, l’innovation signée OT-MORPHO !

Depuis quelques temps déjà, nous avons la possibilité de payer avec nos Smartphones notamment avec l’application Apple Pay de chez Apple. L’avantage de ces nouveaux moyens de paiement réside dans le confort d’utilisation et dans le gain de temps puisque dorénavant, plus besoin de se souvenir de son code, une simple pression du doigt et la capture de son empreinte digitale suffisent à authentifier la personne.

La biométrie étant en place pour les paiements mobiles, c’est donc en toute logique que celle-ci arrive pour les règlements par carte bancaire. En effet, et c’est une première au monde, le leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, OT-Morpho (ex- Safran Identity & Security), vient d’annoncer le lancement d’une gamme complète de cartes de paiement biométriques du marché.

Outre le fait de pouvoir sécuriser l’acte d’achat, les banques pourront également se servir de ces nouvelles cartes comme moyen de différenciation pour augmenter la fidélité de leurs clients. Autre point positif, l’évolution du paiement sans contact (NFC) puisque le porteur de la carte pourra valider son achat en déposant de la manière la plus simple possible son doigt sur la carte biométrique et ainsi effectuer le paiement au dessus du seuil actuel.

Pour réaliser l’authentification, un capteur biométrique a été inséré dans la carte compatible EMV (Europay MasterCard Visa). Le gabarit biométrique est stocké dans la puce de la carte et permet de réaliser une authentification sécurisée : au moment de l’insertion de la carte dans un terminal EMV, le titulaire pose son doigt sur le capteur biométrique pour vérifier que l’empreinte correspond bien à celle présente dans la carte. C’est la fin du code PIN.

OT-Morpho a d’ailleurs présenté en exclusivité ces cartes au salon Money 20/20 Europe à Copenhague du 26 au 28 Juin dernier.

morphotablet-kenya

La Morphotablet de Safran pour assurer les élections au Kenya

La France vient de connaître une période très importante avec l’élection du nouveau président de la République et une nouvelle orientation va être donnée au pays. Certains autres pays du globe vont eux aussi connaître cette période électorale, moment crucial donc, qui se doit de suivre un protocole précis et très sécurisé pour éviter toute fraude qui pourrait avoir des conséquences négatives.

Cet été, les habitants du Kenya vont intervenir sur six élections majeures notamment celle du 8 Août prochain avec l’élection présidentielle. D’ailleurs, pour cet événement, le Kenya par l’intermédiaire de la Commission Electorale Indépendante (IEBC) a choisi Safran Identity & Security, leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique pour l’accompagner et en assurer le bon déroulement.

Pour ce faire, Safran va utiliser ses toutes dernières technologies en matière de biométrie en fournissant une solution globale. En ce sens, le processus mis en place permettra de procéder à une vérification des listes post élection toujours dans le but de renforcer leur fiabilité. Safran va donc mettre à la disposition de l’IEBC sa MorphoTablet, une tablette biométrique ultra sécurisée. Ce n’est pas moins de 45 000 MorphoTablet qui seront distribuées et qui auront deux principales missions. La première, avant les élections consistera à vérifier la liste électorale et la seconde, pendant les élections, à identifier chaque électeur grâce à sa photo et ses empreintes digitales à l’aide du capteur biométrique présent sur la tablette afin d’autoriser le citoyen à voter. Ainsi, le taux de participation et les résultats des votes pourront être transmis aux autorités de manière rapide et sûr tout en assurant des élections crédibles et transparentes.

Safran Identity & Security est devenu aujourd’hui un acteur incontournable de la sécurité dans de nombreux pays.

aadhaar-banner-6-fr

L’Inde, booster de la marche en avant de la biométrie!

L’Inde fait parti de ces pays qui participent à l’explosion de la biométrie et la transformation du numérique. Il faut d’ailleurs noter que ce pays a participé en collaboration avec le leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, Safran Identity & Security (Morpho), au plus grand programme au monde d’identité numérique avec plus d’un milliard de personnes recensées : le programme Aadhaar. Rappelons que ce programme attribue un identifiant de 12 chiffres associés aux données biométriques d’une personne et lui permet ainsi d’accéder à la politique d’aide sociale, économique du pays et à de nombreux services.

C’est dans ce contexte de pleine mutation numérique que l’Inde a reçu le salon Mobile 360 de la GSMA fin 2016. Cette organisation offre la possibilité aux opérateurs de réseaux mobiles ainsi qu’aux acteurs de l’industrie mobile de se rencontrer pour échanger sur ce que pourrait devenir l’Inde numérique et de l’impact que cela pourrait avoir sur le marché mobile local.

Fort de son excellente image sur le marché de la sécurité et de ses technologies biométriques de haut standing, tels que les capteurs biométriques certifiés par le FBI notamment, Safran Identity & Security s’est alliée à l’un des principaux opérateurs mobiles d’Inde, Aircel, pour élaborer une solution qui associe la GSMA Mobile Connect au système Aadhaar. Cette association est un véritable atout pour les utilisateurs. En effet, dans un premier temps, ils pourront grâce à la solution Mobile Connect s’auto-enregistrer de manière très simple et dans un second temps, lorsqu’une création de compte s’effectuera, celle ci sera simple, rapide et sécurisé. Au final, l’utilisateur pourra accéder aux applications d’Aircel.

En ce qui concerne la partie authentification, c’est le savoir-faire de Safran pour la reconnaissance faciale qui a été choisi. Il faudra donc réaliser un selfie avec son téléphone pour s’assurer que la personne ait bien le droit d’accéder aux différents services. C’est une manière simple et efficace de contrôler une identité tout en assurant un niveau de sécurité élevé.

piratage comptes Yahoo

La biométrie pour stopper les vols ?

Il y a peu de temps, ce sont près de 500 millions de mots de passe Yahoo qui ont été dérobés et par conséquent des données personnelles aux mains de hackers mal intentionnés. Pour combattre ce fléau, les constructeurs et autres grandes firmes internationales s’activent à trouver des solutions, afin de mettre en place un système qui pourrait assurer une sécurité plus importante et beaucoup plus compliquée à détourner. La réponse qui ressort est que la biométrie semble être le meilleur moyen.

Par le passé, les technologies biométriques n’étaient pas forcément bien perçues par le grand public. Aujourd’hui, la polémique s’estompe. D’où vient cette soudaine démocratisation ? Le capteur biométrique TouchID de Apple a surement eu un effet positif sur les utilisateurs, c’est indéniable. D’ailleurs, Visa a publié une récente étude qui démontre notamment que deux tiers des européens sont prêts à utiliser la biométrie pour sécuriser leur paiement et plus précisément 53% considèrent que la meilleure méthode d’authentification est le scan de l’empreinte digitale. Ce chiffre n’est pas une surprise car cette manière de s’authentifier est désormais présente dans beaucoup d’applications de nos Smartphones, quelque soit le smartphone.

Cela-dit, c’est une autre technologie biométrique qui monte en puissance : la reconnaissance faciale avec le paiement par selfie comme peut le proposer aujourd’hui Safran Identity & Security (ex morpho).  Il suffit de scanner son passeport via la puce NFC et de se prendre en selfie pour s’enregistrer dans le système. Il faut noter que Samsung, géant de la téléphonie, embarque les algorithmes de Safran dans leur Smartphone depuis 2016. La société Safran Identity & Security propose également aux développeurs un kit de développement SDK pour qu’ils puissent contrôler tout le cycle de la transaction financière.