Pour l’anecdote, en 1989 sortait le film « Retour vers le futur 2 », une série devenue culte où l’un des héros Marty McFly quitte les années 80 pour un voyage vers le futur au bord de la mythique DeLorean pour rejoindre le 21 Octobre 2015. Les scénaristes de l’époque imaginaient qu’en 2015 les lacets des chaussures se feraient automatiquement, les skates voleraient, mais un autre point de cette fiction a rejoint la réalité….la biométrie !

En effet, la biométrie est belle et bien présente dans notre société et son expansion ne fait que commencer. Le contrôle d’accès, les passeports, les téléphones, les banques, tant de possibilités de voir l’utilisation de notre empreinte digitale pour s’identifier. Avec la montée en puissance des nouveaux Smartphones qui proposent pour une très grande majorité une technologie biométrique pour le déverrouillage du mobile, les entreprises voient un potentiel intéressant dans le paiement en ligne afin d’identifier l’acheteur rapidement et ainsi gagner du temps dans le processus de paiement.

Dernièrement, l’application Google Play Store a été mise à jour afin de permettre l’authentification par empreinte digitale disponible avec Android 6.0 Marshmallow. Bien évidemment, il faut que les applications sous Android acceptent ce type de reconnaissance comme c’est le cas de l’application Play Store. Au même titre que le système d’exploitation de chez Apple, les utilisateurs pourront valider leur paiement en ligne en posant leur doigt sur le capteur biométrique présent sur leur Smartphone. A l’apparition de la reconnaissance par empreinte digitale sur les téléphones, lancée par Apple avec le Touch ID, seul le déverrouillage de l’appareil pouvait être effectué mais aujourd’hui les possibilités qu’offre la biométrie sont multiples et nous pouvons penser que nous sommes qu’aux prémices de son exploitation.

Que l’on soit un pro-iOS ou un pro-Android, les deux systèmes s’appuient sur les technologies biométriques.

En Avril dernier, la société Morpho, filiale de Safran, s’était illustrée au salon ISC West puisque l’Association de l’industrie de la Sécurité (SIA : Security Industry Association) lui avait décerné le prix du « Meilleur nouveau produit ». La récompense portait sur leur tout dernier lecteur biométrique, le MorphoWave, premier système de contrôle d’accès permettant  l’identification d’un individu “à la volée” sans marquer d’arrêt et de manière sécurisée. Fort de ce succès et de cette récompense, cette dernière technologie biométrique revient de nouveau sous les feux des projecteurs avec sa nomination en tant que finaliste de la prestigieuse compétition « Security & Fire Excellence Awards 2015 » organisée par l’IFSEC International et Firex International.

Pour rappel, la spécificité du MorphoWave Tower est qu’il rend possible la capture et par conséquent l’identification de quatre empreintes digitales à la volée, d’un seul geste de la main, en moins d’une seconde. Nominé dans la catégorie « Produit de contrôle d’accès de l’année », ce lecteur a retenu l’attention du jury grâce à sa capacité d’acquisition sans contact permettant ainsi de fluidifier le passage dans des zones de fort trafic, tel un aéroport par exemple, et ce tout en alliant confort d’utilisation, hygiène et sécurité optimale.

Il est important de noter que cette compétition est de renommée mondiale, c’est d’ailleurs sa 17ème édition, et qu’elle récompense les produits, les personnes, les projets les plus remarquables du secteur de la sécurité. Preuve en est que cette cérémonie est très importante pour les acteurs du monde de la sécurité, le nombre de candidatures fut très élevé cette année, et pour grand nombre de très haute qualité ce qui montre bien qu’être finaliste révèle d’une grande réussite.

Quoi qu’il en soit, Morpho, leader sur le marché de la sécurité biométrique, est en lice pour un deuxième titre cette année. Réponse le 25 Novembre….

A l’heure où de plus en plus de données physiques et virtuelles sont sécurisées par la biométrie, il apparaît légitime de se poser la question effectivement.

La biométrie n’est-elle qu’un simple gadget voué à disparaître ou une véritable technologie sur laquelle on peut et on va devoir s’appuyer dans le futur ?

Pour ceux qui l’ignoreraient encore, la mesure des caractéristiques propres à chaque individu permettant l’identification d’une personne n’est pas une technologie récente. En effet, même si elle apparait comme une technologie nouvelle aux yeux du grand public, la biométrie a vu le jour il y a déjà  plus de 10 ans avec les PC d’IBM notamment qui étaient équipés de capteur d’empreinte.

 Il faut reconnaître cependant que l’efficacité et la sécurité proposées aujourd’hui par les systèmes biométriques sont de bien meilleure facture qu’à l’époque. Les falsifications des codes chiffrés et par conséquent la montée de l’insécurité ont permis l’émergence de la biométrie.

L’arrivée sur le marché de la téléphonie des Smartphones intégrant la reconnaissance de l’empreinte digitale grâce à un lecteur biométrique discret a vraiment permis de franchir un cap pour les utilisateurs et surtout le grand public. En ce qui concerne les téléphones, il faut noter que l’exploitation de l’empreinte n’est pas exclusive car l’introduction d’un code est toujours nécessaire pour rallumer le téléphone (code PIN), mais c’est déjà un bon début!

Aujourd’hui, tous s’accordent pour dire que les Smartphones ont fortement contribué à la démocratisation des technologies biométriques mais pas seulement. En effet, il y a le standard FIDO, utilisé par les grands noms de l’industrie technologique comme Microsoft avec le dernier Windows 10 et surtout le paiement en ligne qui va dans le futur pousser l’identification par empreinte digitale.

Enfin, et ce dernier point témoigne de la puissance de la biométrie, une très grande majorité des Etats font appel à la biométrie pour contrôler l’accès aux frontières. L’exemple le plus probant est bien évidemment le fameux passeport biométrique. L’un des avantages majeurs de la biométrie est la difficulté de falsification par un hacker, contrairement au code à plusieurs chiffres qui peut être aujourd’hui rapidement déjoué.

Entre le 28 Septembre et le 1er Octobre 2015 se déroule le salon de la sécurité ASIS 2015 à Anaheim en Californie et c’est le moment choisit par le leader de la sécurité biométrique, Morpho, pour lancer ses derniers lecteurs biométriques pour le contrôle d’accès et la gestion horaire : il s’agit du MorphoAccess SIGMA Lite et du MorphoAccess SIGMA Lite+. Ces deux terminaux appartiennent donc à la même famille que le MorphoAccess SIGMA, produit déjà existant dans la gamme Morpho. Seul différence, leur taille car les Sigma Lite sont, comme le laisse entendre leur nom, plus compactes.

En effet, leurs dimensions sont seulement de 68x156x62 mm, qui leur permet d’offrir une possibilité d’installation dans des lieux étroits et sur n’importe quelle surface que ce soit sur des tourniquets ou sur des portes pour sécuriser l’accès aux baies de serveurs par exemple. Point fort de ces dernières technologies, outre leurs nombreuses options de lecteurs de cartes et leur capacité d’installation aussi bien en intérieur qu’en extérieur, est qu’ils sont résistants aux intempéries (IP 65) et aux chocs (IK 08) et qu’ils possèdent un capteur d’empreinte digital optique certifié par le FBI montrant ainsi la qualité et la sécurité qu’offre Morpho à ses utilisateurs.

Visuellement, le MA SIGMA Lite dispose d’un indicateur lumineux alors que le MA SIGMA Lite+ est doté d’un écran couleur tactile pour plus d’intuitivité et idéal pour la gestion horaire. Tout cela en alliant design, sécurité et performance. De plus, l’algorithme embarqué Morpho de dernière génération permet d’authentifier jusqu’à 250 000 utilisateurs et d’identifier en moins d’une seconde un individu dans une base de données de 10 000 utilisateurs pour plus de rapidité et de confort d’utilisation.

Autre élément important à retenir, ces deux dernières innovations possèdent un serveur web embarqué et peuvent donc être administrés depuis n’importe quel appareil PC, tablette, Smartphone, à partir de n’importe quel systèmes d’exploitation et depuis le navigateur de votre choix. Ainsi, l’utilisateur pourra s’enrôler directement sur le terminal, le configurer et récupérer les résultats des demandes d’accès.

Une avancée technologique qui devrait plaire aux utilisateurs…

Télécharger la brochure du MorphoAccess Sigma Lite Ici