Quelque soit le pays, les périodes d’élections ou de référendum se doivent d’être encadrées et sécurisées puisqu’il ne faut pas prendre le risque de voir un individu voter deux fois, voire même de voter à la place d’une autre personne.

L’année dernière, pour assurer la bonne tenue des deux scrutins importants du pays, à savoir le référendum constitutionnel et les élections législatives, la Commission Electorale Indépendante (CEI) de la Côte d’Ivoire a décidé, comme en 2015 pour les élections présidentielles, de s’appuyer sur le savoir faire du leader mondial du marché de la sécurité biométrique : Safran Identity & Security. Ainsi, le recensement des électeurs a pu être rendu possible grâce aux toutes dernières technologies en terme de biométrie avec pour conclusion une garantie que chaque électeur est bien inscrit sur la liste électorale et surtout qu’il ne le soit qu’une fois.

Safran a donc offert aux Ivoiriens un recensement biométrique de qualité des nouveaux électeurs mais aussi de ceux qui ont été amenés à changer de domicile avec au final 6,3 millions d’électeurs. Le jour du vote, le mécanisme est très simple : l’électeur appose son doigt sur le capteur biométrique afin de s’identifier, puis un contrôle est effectué avec sa photo afin de l’autoriser ou non à voter. Enfin, les résultats sont transmis de façon sécurisée.

Pour accompagner les autorités compétentes dans le processus de recensement et de vote, Safran Identity & Security a mis à disposition l’un de ses tous derniers condensés de technologies : une tablette biométrique ultra sécurisée, la MorphoTablet. Entre 2015 et 2016, ce n’est pas moins de 30 000 MorphoTablet qui ont été livrées à la Côte d’Ivoire par Safran qui a également assuré formation, assistance technique, support logistique et maintenance.

 

L’Inde fait parti de ces pays qui participent à l’explosion de la biométrie et la transformation du numérique. Il faut d’ailleurs noter que ce pays a participé en collaboration avec le leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, Safran Identity & Security (Morpho), au plus grand programme au monde d’identité numérique avec plus d’un milliard de personnes recensées : le programme Aadhaar. Rappelons que ce programme attribue un identifiant de 12 chiffres associés aux données biométriques d’une personne et lui permet ainsi d’accéder à la politique d’aide sociale, économique du pays et à de nombreux services.

C’est dans ce contexte de pleine mutation numérique que l’Inde a reçu le salon Mobile 360 de la GSMA fin 2016. Cette organisation offre la possibilité aux opérateurs de réseaux mobiles ainsi qu’aux acteurs de l’industrie mobile de se rencontrer pour échanger sur ce que pourrait devenir l’Inde numérique et de l’impact que cela pourrait avoir sur le marché mobile local.

Fort de son excellente image sur le marché de la sécurité et de ses technologies biométriques de haut standing, tels que les capteurs biométriques certifiés par le FBI notamment, Safran Identity & Security s’est alliée à l’un des principaux opérateurs mobiles d’Inde, Aircel, pour élaborer une solution qui associe la GSMA Mobile Connect au système Aadhaar. Cette association est un véritable atout pour les utilisateurs. En effet, dans un premier temps, ils pourront grâce à la solution Mobile Connect s’auto-enregistrer de manière très simple et dans un second temps, lorsqu’une création de compte s’effectuera, celle ci sera simple, rapide et sécurisé. Au final, l’utilisateur pourra accéder aux applications d’Aircel.

En ce qui concerne la partie authentification, c’est le savoir-faire de Safran pour la reconnaissance faciale qui a été choisi. Il faudra donc réaliser un selfie avec son téléphone pour s’assurer que la personne ait bien le droit d’accéder aux différents services. C’est une manière simple et efficace de contrôler une identité tout en assurant un niveau de sécurité élevé.