Article 14 : IDEMIA, partenaire de l'Etat Français pour les nouvelles cartes d'identité biométrique

L’Etat français a annoncé le renouvellement de la carte nationale d’identité en intégrant une puce biométrique utile à l’identification en ligne, et conçue par une entreprise française à la pointe de la technologie. Retour sur cette annonce importante.

Une amélioration au service de la sécurité de l’identité de chacun

C’est un sujet sulfureux et clivant au premier abord, qui ne laisse presque personne indifférent en France ces derniers temps : les nouvelles cartes d’identité françaises seront équipées d’une puce biométrique. Ainsi, ces cartes nationales d’identité de nouvelle génération pourront être facilement lues par un smartphone ou n’importe quel appareil équipé d’une application conçue spécialement à ce dessein afin d’attester automatiquement et numériquement de l’identité de son possesseur.

Il sera ainsi, par exemple, possible de vérifier avec certitude l’identité du porteur d’une de ces nouvelles cartes au moment d’accomplir certaines démarches : demande auprès d’administrations françaises, achats en lignes et pourquoi pas, si l’on imagine les développements possibles à partir de cette amélioration des vérifications d’identité, voter en ligne comme cela se fait déjà dans d’autres pays. Les applications sont illimitées et cela devrait améliorer la cybersécurité de chacun et prévenir certaines usurpations d’identité.

Une technologie controversée dont la sécurisation est essentielle

En face de ces améliorations évidentes, certains objectent la possibilité toujours plausible de se voir dérober sa carte d’identité, voire tout simplement un piratage informatique du système d’identification qui pourrait à l’inverse faciliter grandement aux criminels l’usurpation d’identité d’une victime. Il faudra a minima que ce système d’identification soit extrêmement sécurisé.

Une innovation française signée IDEMIA

Nous attirons particulièrement l’attention de notre lecteur sur un détail : cette technologie d’identification par biométrie n’est pas le fruit d’une acquisition à quelque pays étranger supérieur technologiquement mais bien une innovation nationale. Elle est plus précisément due à la société IDEMIA, leader mondial de l’identité augmentée.

Chez Biotime, il nous paraît important de relayer cette information car IDEMIA est une entreprise innovante, fleuron de la technologie française et désormais reconnue par l’Etat lui-même.

Article 13 : L'aéroport international d'Oakland va se doter d'une technologie de reconnaissance faciale biométrique

Le 4 octobre dernier, IDEMIA, leader mondial des solutions biométriques et de l’identité augmentée, annonçait son partenariat avec un aéroport international des États-Unis. En effet, l’aéroport international d’Oakland en Californie a choisi de s’équiper d’une nouvelle technologie pour vérifier l’identité des voyageurs internationaux. Les personnes en partance du Terminal 1 pourront ainsi utiliser ce nouveau système d’identification nommé MFACE.

Qu’est-ce que la technologie MFACE ?

Cette technologie est un système révolutionnaire puisqu’elle permet de reconnaître le flux continu des voyageurs en temps réel dans un espace défini. Les passagers de l’aéroport d’Oakland pourront ainsi bénéficier d’une rapidité et d’une simplicité lors de la validation de leurs passages. Ce système d’identification pourra être déployé en tant qu’appareil autonome, sur un comptoir ou encore être intégré à un système déjà existant.

Un aéroport plus efficace grâce à la technologie MFACE ?

Le directeur de l’aviation au sein de l’autorité portuaire d’Oakland, Bryant L.Francis, assure que cette technologie permettra aux passagers une rapidité lors du passage d’une porte d’embarquement à une autre. Il ajoute également que l’ajout de cette technologie dans l’aéroport permettra aux voyageurs une expérience d’embarquement plus fluide et plus sécurisée. De son côté le géant des solutions biométriques insiste sur le fait qu’aucune information personnelle n’est stockée. Il indique que le service des douanes de la protection des frontières procède à la vérification biométrique via le cloud.

Des lecteurs biométriques de plus en plus présents dans les aéroports américains ?

La biométrie est de plus en plus présente aux États-Unis et les aéroports n’hésitent plus à s’équiper de cette technologie pour faciliter le déplacement et fluidifier leurs espaces. Il a quelques mois, l’aéroport international Newark Liberty annonçait (en partenariat avec l’autorité portuaire de New York et du New Jersey) le lancement d’un système d’e-gate en libre-service. Il permet aux voyageurs de faire un scan biométrique et ainsi confirmer leurs embarquements. L’aéroport international de Los Angeles a également fait appel à cette technologie pour contrôler les passagers aériens et ainsi renforcer leur sécurité.