Aujourd’hui, la sécurité des données personnelles est devenue l’une des préoccupations majeures dans le monde de l’informatique. La peur de se voir subtiliser ses informations personnelles est toujours présente pour les nombreux utilisateurs d’Internet pour ce qui est des achats en ligne mais aussi, depuis quelques années, pour les possesseurs de Smartphones, qui concentrent de plus en plus d’informations personnelles dans leur outil mobil. En effet, ces derniers sont dorénavant équipés pour la grande majorité de systèmes biométriques permettant aux utilisateurs de déverrouiller l’accès au téléphone ou encore de valider des achats en ligne, et ce, grâce à l’empreinte digitale notamment. L’efficacité de cette technologie n’est pas remise en cause, la rapidité et la simplicité sont indéniables mais qu’en est-il de la sécurité des données ?

Chaque année, à Las Vegas, se déroule la BlackHat Conference. Cet événement annuel qui se déroulait cette annéee du 1 au 6 Août réunit tous les experts de la sécurité informatique et les meilleurs hackers encore en liberté. Cette année, c’est le capteur biométrique d’Apple, le TouchID, qui a été mis en avant comme étant le système de protection biométrique le plus fiable sur Smartphone et autre tablette. Lors de cette édition, les travaux de Yulong Zhang et Tao Wei, ingénieurs chez FireEye, ont permis de tester les capteurs d’empreintes digitales des plus puissants Smartphones présents actuellement sur le marché à savoir l’iPhone d’Apple, les Samsung, Huawei et HTC.

Pour réaliser les différents tests, les deux ingénieurs ont mis au point quatre techniques bien précises qu’ils n’ont bien évidemment pas dévoilé. A la suite des diverses manipulations et autre batteries de test, c’est l’iPhone et son capteur biométrique qui s’en sont le mieux sortis grâce au chiffrement des données qui n’a cédé à aucune des tentatives réalisées par les deux ingénieurs à l’inverse des autres Smartphones.  Il faut noter que l’iPhone a été qualifié de « relativement sécurisé » par rapport à ces concurrents.

A titre d’information, Yulong Zhang et Tao Wei ont rappelé aux utilisateurs d’Android d’éviter de rooter leurs téléphones et de les maintenir à jour, d’installer que les applications vérifiées par Google, tout ça dans le but de minimiser au maximum le risque de piratage.