Articles

Idemia (ex.Safran Morpho)

Les résultats des derniers tests du NIST (National Institute of Standards and Technology) sont tombés concernant la vérification d’identité 1-1 et c’est une nouvelle fois Morpho, filiale du groupe Safran, qui se place sur la plus haute marche du podium avec sa technologie d’identification des empreintes digitales qui a atteint le niveau de précision le plus haut. Morpho confirme ainsi que sa place de numéro 1 sur le marché de la biométrie n’est pas usurpée.

Le 18 Mars 2015, le NIST a divulgué les évaluations PFT II (Proprietary Fingerprint Template) qui mesure la performance du système permettant de comparer les empreintes digitales selon le mode de vérification « 1-1 ». Plus concrètement, on prend deux empreintes que l’on compare pour confirmer qu’elles appartiennent bien à la même personne. L’un des tests effectués revient à autoriser l’accès ou non à une zone sécurisée suite au scan d’un seul doigt comme peut le permettre un lecteur biométrique. Pour se faire, l’empreinte est enregistrée dans un fichier pour les personnes qui sont autorisées à accéder à la zone sécurisée, puis au moment du scan du doigt, l’empreinte est comparée à celle enregistrée dans le fichier.

Il faut bien prendre en considération que les tests effectués pour l’évaluation PFT II sont les plus rigoureux d’aujourd’hui. La première phase se résume à une simple comparaison des pouces et des index alors que la deuxième phase permet de comparer un spectre beaucoup large avec un évaluation des pouces, des index et des majeurs. Autre élément important, trois types d’impressions sont réalisées à savoir : empreintes à plat/à plat, à plat/roulées, empreintes roulées/roulées et ceux dans quatre tailles différentes.

Au final, ce sont 32 tests effectués pour cette évaluation, la précision atteinte par Morpho, via sa filiale américaine MorphoTrak, a été de 17% supérieure par rapport à son concurrent le plus proche.

Aux vues des résultats, on comprend mieux pourquoi les forces de l’ordre comme le FBI aux Etats-Unis et bien d’autres agences gouvernementales ont choisi de faire confance aux technologies Idemia (ex.Safran Morpho).