Articles

Quelque soit le pays, les périodes d’élections ou de référendum se doivent d’être encadrées et sécurisées puisqu’il ne faut pas prendre le risque de voir un individu voter deux fois, voire même de voter à la place d’une autre personne.

L’année dernière, pour assurer la bonne tenue des deux scrutins importants du pays, à savoir le référendum constitutionnel et les élections législatives, la Commission Electorale Indépendante (CEI) de la Côte d’Ivoire a décidé, comme en 2015 pour les élections présidentielles, de s’appuyer sur le savoir faire du leader mondial du marché de la sécurité biométrique : Safran Identity & Security. Ainsi, le recensement des électeurs a pu être rendu possible grâce aux toutes dernières technologies en terme de biométrie avec pour conclusion une garantie que chaque électeur est bien inscrit sur la liste électorale et surtout qu’il ne le soit qu’une fois.

Safran a donc offert aux Ivoiriens un recensement biométrique de qualité des nouveaux électeurs mais aussi de ceux qui ont été amenés à changer de domicile avec au final 6,3 millions d’électeurs. Le jour du vote, le mécanisme est très simple : l’électeur appose son doigt sur le capteur biométrique afin de s’identifier, puis un contrôle est effectué avec sa photo afin de l’autoriser ou non à voter. Enfin, les résultats sont transmis de façon sécurisée.

Pour accompagner les autorités compétentes dans le processus de recensement et de vote, Safran Identity & Security a mis à disposition l’un de ses tous derniers condensés de technologies : une tablette biométrique ultra sécurisée, la MorphoTablet. Entre 2015 et 2016, ce n’est pas moins de 30 000 MorphoTablet qui ont été livrées à la Côte d’Ivoire par Safran qui a également assuré formation, assistance technique, support logistique et maintenance.

 

Fort de ses compétences dans le domaine de la biométrie, le leader du marché des solutions d’identité et de sécurité, Safran Identity & Security a été choisi par le Centre National de Gestion de l’Identité Népalais (NIDMC) pour la mise en place d’un système d’identification dans tout le pays.

L’objectif étant que tous les citoyens népalais sans exception se voient assigner une preuve d’identité indéniable grâce à la mesure des caractéristiques morphologiques uniques propres à chaque individu.

De son côté, la société Safran s’est engagée vis à vis du NIDMC à fournir toutes les technologies nécessaires pour que l’identification se déroule dans les meilleures conditions, avec un niveau de fiabilité et de sécurité optimal incluant l’enregistrement des données des népalais, la factorisation biométrique et la personnalisation des cartes à puce.

Il faut noter que le Népal n’est pas le premier pays à faire confiance à Safran pour un tel projet. Le meilleur exemple reste bien entendu l’Inde qui, avec le soutien de Morpho, a lancé en Septembre 2010 le programme Aadhaar pour effectuer un recensement national. En effet, c’est un véritable succès avec pas moins d’un million d’enregistrements réalisés par jour pour atteindre en Avril 2016 un milliard d’identités digitales créées soit 17% de la population totale. Un exemple qui a surement dû influencer le choix du Népal.

Dans un contexte où la sécurité est au cœur des débats, le choix de produits fiables et de haute performance est primordial, et nombreux se tournent vers Safran comme partenaire de confiance. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si le FBI aux Etats-Unis s’est également tourné vers Morpho pour traquer les criminels notamment avec la technologie de reconnaissance faciale.

Qu’est ce que le programme Aadhaar ? Il s’agit d’un programme d’identité numérique lancé par le gouvernement Indien en 2009 basé sur la multibiométrie. Ce programme qui a vu le jour grâce à l’UIDAI (Unique Identification Authority of India) et la société Morpho (Safran), reconnue dans le monde entier pour son leadership dans le domaine des systèmes biométriques, permet à toutes les personnes recensées d’accéder aux soins, aux services bancaires etc.

De manière générale, chaque résident Indien se voit attribuer un numéro d’identification unique à douze chiffres auquel sont associées trois données biométriques, à savoir l’empreinte digitale, l’iris et le visage. Avec les données démographiques récoltées comme dans tout recensement (Nom, Adresse, Genre, Date de naissance), une comparaison peut également s’effectuer entre les données biométriques recensées et celles présentes dans la base de données pour ainsi éviter doublons ou fraudes. En ce qui concerne la capture des empreintes digitales, elle se fait à l’aide du capteur biométrique MorphoTop alors que l’enregistrement des iris est réalisé avec le Morpho IAD, qui est d’ailleurs à ce jour la solution de reconnaissance d’iris la plus rapide du marché.

Aujourd’hui, ce n’est pas moins d’un million d’enregistrements par jour qui ont été réalisés ! Un nombre à faire tourner la tête représentant tout simplement la plus grande performance de tous les temps pour l’enregistrement et l’authentification biométrique. Pour rester dans les statistiques, le programme Aadhaar, qui signifie « Fondation » en Hindi, a atteint depuis septembre 2010 un milliard d’identités digitales crées en Avril 2016 ce qui représente 17% de la population mondiale. D’ici 2017, ce chiffre devrait atteindre 1,2 milliard.

Le projet Aadhaar a permis à l’Etat Indien d’économiser un milliard de dollars d’après la Banque Mondiale, plus de 250 millions de comptes bancaires ont été créés et les plus pauvres ont désormais la possibilité d’accéder à la politique d’aide sociale du gouvernement. Ce programme est un véritable succès.