De nouvelles habitudes de consommation en matière de paiement

Dans un monde en évolution permanente où les mentalités changent au fur et à mesure, tant dans la façon d’acheter que de consommer, de nouvelles technologies voient le jour afin de suivre la tendance. Aujourd’hui, que souhaitent les consommateurs ? On tend vers une société où la combinaison entre rapidité, simplicité et sécurité constituerait l’alliance parfaite. Ce fait est d’autant plus vrai quand on observe l’évolution des moyens de paiements. Parmi eux, on retrouve la technologie en vogue: la biométrie et les capteurs biométriques.

Selon MasterCard, l’un des principaux acteurs du marché, 38% des paiements seraient digitaux d’ici 2020 et ça, les enseignes l’ont très bien compris. En effet, entre le paiement à l’aide d’applications, le paiement NFC, la pré-commande, le paiement biométrique avec l’empreinte digitale ou encore la reconnaissance faciale, beaucoup de projets autour du paiement sont à l’étude et de plus en plus mis en oeuvre.

Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir des outils permettant la mise en place de ces nouveaux moyens de paiement. L’un d’entre eux est bien entendu le Smartphone avec comme principal exemple l’iPhone de chez Apple qui a totalement révolutionné le marché. Le véritable plus réside dans l’intégration d’un capteur biométrique (Touch ID) qui offre ainsi de multiples possibilités quant à son utilisation. Outre sa fonction principale de déverrouillage du téléphone, l’apport d’une telle technologie pourrait permettre de valider des achats en ligne…Des études et projets sont en cours notamment chez Amazon qui a obtenu un brevet pour utiliser l’oreille comme référence biométrique.

MasterCard croit en l’exploitation de l’empreinte digitale ou encore de la reconnaissance faciale pour effectuer un paiement. Preuve en est, les tests réalisés par la société pour créer un service de validation par reconnaissance faciale où le point de contrôle serait la distance entre les yeux et le nez.

Quoi qu’il en soit, le consommateur a intégré que le monde actuel est de plus en plus connecté et que le passage aux nouvelles technologies sera inévitable.

Aussi, il faut noter que la biométrie offre une réduction du temps d’attente pour les électeurs et enfin, on peut produire et fournir des statistiques fiables, en temps réel sur le taux de participation par exemple.

Identification par la biométrie pour les votants

Les 6 et 13 Décembre dernier ont eu lieu les élections régionales en France. Un événement, même si le taux de participation n’a pas été des plus élevés, qui a amené les français à se rendre à leur mairie afin de déposer leur bulletin dans les urnes. Le processus de vote est bien connu, vous rentrez dans votre bureau de vote, vous présentez votre carte électorale ainsi qu’une pièce d’identité pour vérifier votre identité, vous votez et enfin vous signez sur une feuille pour certifier que vous ayez bien voté. Des étapes simples mais qui peuvent être différentes en fonction des pays, notamment lors de la vérification d’identité. En effet, dans certains pays, c’est la biométrie qui est mise en place pour le processus d’identification.

A titre d’exemple, lors des élections législatives en Egypte dont les résultats ont été annoncés le 4 Décembre 2015, le leader mondial de la sécurité biométrique, à savoir Morpho (Safran), a contribué au bon déroulement de ces élections. Pour ce faire, le gouvernement égyptien a pu utiliser une tablette biométrique afin de sécuriser le processus de vote : et ce terminal d’identification mobile n’est autre que la MorphoTablet.

En plus de fournir pas moins de 2000 tablettes, Morpho a également apporté son aide dans la formation et la logistique pour faciliter son utilisation. Très simple à utiliser, la MorphoTablet est un terminal biométrique mobile équipé d’un écran tactile, d’un capteur biométrique, et d’une caméra pour la reconnaissance faciale. Elle permet la lecture de cartes à puce et communique en Bluetooth, Wifi et sur les réseaux cellulaires. Outre une utilisation simplifiée, cette tablette permet de lutter contre les fraudes d’identité tout en réduisant les formalités administratives.

Aussi, il faut noter que la biométrie offre une réduction du temps d’attente pour les électeurs et enfin, on peut produire et fournir des statistiques fiables, en temps réel sur le taux de participation par exemple.

Identification des personnes et contrôle des documents d’identité sur le terrain

Fort de sa place de leader mondial sur le marché des solutions d’identité et de sécurité, le français Morpho vient de sortir aux USA son tout dernier lecteur biométrique : le MorphoRapID 2.

Ce terminal mobile sera utilisé par les policiers et les agents chargés des contrôles aux frontières, de l’immigration et de la sécurité dans les aéroports. D’un point de vue physique, le terminal est composé d’un capteur biométrique certifié par le FBI, d’une caméra haute résolution pour la reconnaissance faciale et de technologie permettant ainsi la lecture de documents d’identité comme le permis de conduire par exemple. L’avantage de ce type de matériel pour les agents de sécurité est d’avoir un système compact, qui permette d’effectuer des contrôles sur le terrain et d’identifier un individu de manière quasi instantanée.

En ce qui concerne l’utilisation même du MorphoRapID 2, quand une personne contrôlée pose son doigt sur le capteur, ses données biométriques sont transmises à un ABIS (Automated Biometric Identification System) et le résultat apparaît directement sur l’écran. De plus, pour aider ce lecteur mobile, le logiciel « Morpho Criminal Justice Suite » est intégré et lui permet ainsi d’effectuer plusieurs requêtes en même temps tout en comparant les empreintes révélées avec une liste de personnes stockée en mémoire. Enfin, autre possibilité importante, le MorphoRapID 2 permet d’effectuer le contrôle des papiers d’identité qu’il s’agisse du permis de conduire, des cartes d’identité ou passeports électroniques en comparant les données biométriques présents sur le document et celles de l’individu.
Plus simplement, ce bijou de technologie combine à la fois l’efficacité, les technologies novatrices de Morpho et la simplicité d’utilisation que peut offrir un smartphone. D’ailleurs il faut noter sa compatibilité avec les réseaux 4G. Afin de répondre à une demande toujours plus intense de certaines régions quant aux contrôles d’identité, le MorphoRapID 2 sera déployé en masse au Moyen-Orient, en Amérique Latine et en Afrique.

Sécurité bancaire et biométrie

La sécurisation des données est un élément très important, voir incontournable aujourd’hui, dans un monde où l’informatique est devenu plus que présent et par conséquent soumis au vol ou fraude des hackers. Il en est de même pour les organismes financiers tels que les banques qui en cas de perte ou de vol de données bancaires pourraient avoir de grandes déconvenues aussi bien en terme d’image que sur le plan financier. De ce fait, que peut-on mettre en place pour se prémunir de ces menaces ?

La technologie qui semble être la plus adéquate est, bien évidemment, la biométrie. Pour reprendre l’exemple des banques, l’une des régions les plus actives sur ce marché est l’Amérique latine qui utilise depuis maintenant près de dix ans les solutions biométriques. D’ailleurs d’ici 2018, le taux de croissance annuel moyen devrait être de 23,7% pour la biométrie montrant ainsi la volonté de la région de vivre avec son temps tout en assurant sa sécurité avec les nouvelles technologies mises à leur disposition.

Comme on pouvait s’y attendre, le leader mondial de la sécurité biométrique, à savoir le français Morpho, n’est pas pour rien dans cette tendance. En effet, Morpho a fournit à une grande banque latino-américaine près de 7800 capteurs biométriques pour assurer la sécurité des données bancaires. Il faut noter que la société française a été la seule à répondre aux exigences de sécurité qui étaient l’authentification mutuelle, le chiffrement et la détection de faux doigts. Concrètement, la banque recueille les données biométriques en agence afin d’éviter les usurpations d’identité.  De plus, Morpho a mis au point un logiciel en partenariat avec la banque pour équiper tous les postes dotés du capteur biométrique. Le capteur choisit n’est autre que le Morphosmart 1300 E2, un lecteur USB compact, fiable et ergonomique.

L’arrivée massive de solutions biométriques semble n’être plus qu’une question de temps…