Le pointage au travail et le contrôle des temps de présence existent déjà depuis un certain temps, autrefois à l’aide de petites feuilles en papier et aujourd’hui grâce aux badgeuses à cartes de proximité (MIFARE, HID…). Autre moyen de pointer et donc de prouver sa présence sur son lieu de travail, le pointage biométrique. Pour l’instant interdit en France par la CNIL, il est autorisé et exploité dans bien d’autres pays. C’est le cas notamment au Royaume Uni avec la société Donseed, fournisseur de logiciel de gestion de temps, qui répond notamment aux besoins des entreprises en matière de pointage mobile puisqu’ils viennent d’intégrer à leur solution la tablette biométrique de chez Morpho : la MorphoTablet.

Il faut bien comprendre que la validation du temps de travail pour des salariés mobiles qui ne sont pas forcément tout le temps en entreprise est très importante d’un point de vue financier notamment, pour être payé selon le temps de travail effectif. Ce fait est d’autant plus vrai pour les employés du bâtiment qui sont amenés à travailler sur divers chantiers et ne peuvent par conséquent pas pointer quotidiennement en entreprise.

Pour répondre à cette problématique, Safran Identity & Security (anciennement Morpho) a mis au point une tablette mobile équipée d’un capteur biométrique et d’une caméra haute résolution, idéale pour l’identification mobile : la MorphoTablet. L’enregistrement des individus se fait directement sur la tablette avec les informations classiques (Nom, prénom…), la photo, et l’enrôlement. Puis, l’identification peut se faire n’importe où et n’importe quand en comparant l’empreinte posée sur le capteur à celles présentes dans la base de données. De plus, avec les outils de développement mis à disposition (SDK), il est possible de développer sa propre application répondant à des besoins spécifiques et c’est précisément ce qu’a fait Donseed. En associant la MorphoTablet avec une solution de gestion de temps, Donseed permet aux entreprises de réduire leurs coûts administratifs, d’augmenter la productivité tout en renforçant la sécurité sur leurs sites.

Cette combinaison MorphoTablet/Donseed offre de nouvelles opportunités sur le marché de la gestion de temps mobile.

Morpho, le leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, comme l’ensemble des sociétés qui composent le groupe Safran, change de nom. En effet, au revoir Morpho et bonjour Safran Identity & Security ! Chacune des entreprises composant le groupe se voit désormais attribuer le nom de Safran, suivi de la description de leur activité, d’où Identity & Security pour Morpho.

L’objectif pour le groupe est de consolider sa place de leader industriel mondial et donner un coup de boost supplémentaire à son développement en France et à l’international. Ainsi, toutes les sociétés communiquent donc désormais sous le nom de Safran mais également sous le même logo. De plus, Safran en profite pour changer sa signature de marque : « Powered by trust » ce qui signifie pour les francophones « La confiance est notre moteur ».

Par ce rassemblement, l’entreprise entame une étape déterminante dans l’évolution de sa marque qui permettra d’accroitre la notoriété du groupe, d’offrir une meilleure lisibilité d’un point de vue métiers et offres, et bien entendu de renforcer le sentiment d’appartenance au groupe.

Qu’est ce que le programme Aadhaar ? Il s’agit d’un programme d’identité numérique lancé par le gouvernement Indien en 2009 basé sur la multibiométrie. Ce programme qui a vu le jour grâce à l’UIDAI (Unique Identification Authority of India) et la société Morpho (Safran), reconnue dans le monde entier pour son leadership dans le domaine des systèmes biométriques, permet à toutes les personnes recensées d’accéder aux soins, aux services bancaires etc.

De manière générale, chaque résident Indien se voit attribuer un numéro d’identification unique à douze chiffres auquel sont associées trois données biométriques, à savoir l’empreinte digitale, l’iris et le visage. Avec les données démographiques récoltées comme dans tout recensement (Nom, Adresse, Genre, Date de naissance), une comparaison peut également s’effectuer entre les données biométriques recensées et celles présentes dans la base de données pour ainsi éviter doublons ou fraudes. En ce qui concerne la capture des empreintes digitales, elle se fait à l’aide du capteur biométrique MorphoTop alors que l’enregistrement des iris est réalisé avec le Morpho IAD, qui est d’ailleurs à ce jour la solution de reconnaissance d’iris la plus rapide du marché.

Aujourd’hui, ce n’est pas moins d’un million d’enregistrements par jour qui ont été réalisés ! Un nombre à faire tourner la tête représentant tout simplement la plus grande performance de tous les temps pour l’enregistrement et l’authentification biométrique. Pour rester dans les statistiques, le programme Aadhaar, qui signifie « Fondation » en Hindi, a atteint depuis septembre 2010 un milliard d’identités digitales crées en Avril 2016 ce qui représente 17% de la population mondiale. D’ici 2017, ce chiffre devrait atteindre 1,2 milliard.

Le projet Aadhaar a permis à l’Etat Indien d’économiser un milliard de dollars d’après la Banque Mondiale, plus de 250 millions de comptes bancaires ont été créés et les plus pauvres ont désormais la possibilité d’accéder à la politique d’aide sociale du gouvernement. Ce programme est un véritable succès.

Facilité la vie des individus, tel est, de manière générale, l’objectif de toute nouvelle innovation ou création dans une société où les nouvelles technologies prennent une place de plus en plus importante. On remarque aujourd’hui une véritable explosion quant à l’utilisation de Smartphones pour les achats en ligne notamment. De ce fait, la sécurité se doit d’être la plus haute, surtout au moment de l’authentification de la personne. L’usage des services en ligne est rentré dans les mœurs comme peuvent en témoigner les Pays Bas avec 87% des habitants qui déclarent utiliser un moyen d’authentification pour accéder aux services de l’Etat.

Face à cette demande accrue et toujours dans l’optique d’améliorer le confort d’utilisation, les têtes pensantes du gouvernement ont vite compris qu’il était nécessaire de mettre en place une solution capable de renforcer la sécurité tout en gardant l’aspect pratique. De cette idée est né en Février 2016 le projet pilote « Idensys » offrant la possibilité aux administrations de bénéficier d’un service en ligne sécurisé. Les participants pourront suite à la création de leur compte certifié effectuer leurs transactions en ligne via leur Smartphone. Pour ce faire, les Pays Bas se sont alliés avec le numéro un mondial sur le marché de la biométrie, Morpho (Safran) qui, sous la marque SecureIdenty, propose une application permettant la création du compte certifié en 5 minutes grâce à son passeport et son Smartphone. Suite à cela, lors d’une transaction en ligne, l’utilisateur prouvera son identité à l’aide de l’application.

De plus, la solution SelfieCheck qui accompagne l’application permet, grâce à la reconnaissance faciale, de s’authentifier de manière certaine par un simple selfie et ainsi accéder ainsi aux services en ligne.

A ce jour, le projet pilote compte 30 000 utilisateurs, 20 entreprises et administrations, une analyse des résultats se fera mi 2016.