Assurer un niveau de sécurité élevé tout en simplifiant le processus d’utilisation, tels sont les sont les principaux avantages et enjeux de la biométrie. De ce fait, il n’est pas étonnant de voir les systèmes biométriques se répandre de plus en plus sur le marché et plus particulièrement sur un outil que l’on manipule tous les jours, le téléphone.

D’ailleurs, l’entreprise d’analyse axée sur l’identité, Acuity Market Intelligence, a prédit que les revenus annuels provenant de la biométrie mobile dépasseront les 50,6 milliards de dollars en 2022.

Les revenus annuels générés par la biométrie intégrée dans les appareils mobiles, les téléchargements d’applications biométriques et l’authentification des transactions biométriques devraient passer de 6,5 milliards de dollars en 2016 à 50,6 milliards de dollars en 2022, ce qui reflète un CAGR (Compound Annual Growth Rate / Taux de croissance annuel moyen) de près de 41% avec un chiffre d’affaires total de plus de 193 milliards de dollars.

Aussi, plus de 1,9 milliards de dispositifs mobiles équipés de capteurs biométriques seront en circulation d’ici la fin de 2017. Ce nombre va s’accroître ensuite de manière fulgurante pour atteindre 5,5 milliards d’ici 2022. On doit ce résultat à la grande force d’adoption qu’offre les Smartphones puisque se sont des produits distribués mondialement et utilisés par une majeure partie de la population.

D’ici 2020, la biométrie sera présente sur près de 2,4 milliards d’appareils mobiles vendus chaque année.

D’ici 2022, 98% des appareils mobiles auront une technologie biométrique intégrée (reconnaissance digitale, faciale…) permettant ainsi de générer 16,7 milliards de téléchargements d’applications nécessitant la biométrie et plus de 1,37 trillions de transactions de paiement et non paiement ayant besoin d’une authentification biométrique pour renforcer leur degré de sécurité.

Dans l’optique de proposer des technologies biométriques toujours plus innovantes, le leader mondial sur le marché de la biométrie, OT-MORPHO, vient d’annoncer le lancement de son tout dernier enrôleur pour la capture des empreintes digitales.

En effet, ce nouveau concentré de technologie porte le nom de MorphoTop Slim. Pourquoi Slim ? Tout simplement parce que celui-ci est extrêmement compact et qu’il va totalement à l’encontre des précédentes solutions avec une taille six fois plus petite que les produits actuels tels que le MorphoTop. L’avantage de cet outil est que grâce à sa taille, son intégration dans des solutions mobiles ou existantes est nettement facilitée.

Grace à son capteur biométrique performant, le MorphoTop Slim offre la possibilité de capturer les 10 doigts à plat ou enroulés d’un utilisateur tout en s’appuyant sur la technologie TFT (Thin-Film Transistor). De plus, sa capacité d’acquisition est d’une rapidité déroutante avec une capture des doigts en moins de deux secondes, les performances liées aux doigts secs ont été améliorées et la finition de ce produit a été étudiée pour éviter les traces. Autre élément non négligeable et qui prouve sa performance, le MorphoTop Slim est certifié FBI IQS Appendix F.

Le MorphoTop Slim s’intègre également dans la solution logicielle d’enrôlement MorphoESA et permet de couvrir différents marchés avec des objectifs variés comme le contrôle aux frontières, le travail d’investigation de la police ou e-KYC (processus qui a pour finalité de vérifier l’identité des clients d’une entreprise. Il s’agit d’une version numérique).

D’ailleurs, ce nouvel outil technologique est actuellement présenté officiellement au salon Fédéral Identity Forum & Expo 2017 à Washington (12 au 14 Septembre).

Les systèmes biométriques d’OT MORPHO, leader mondial sur le marché des technologies d’identification et de sécurité, ne cessent d’accroitre leur notoriété notamment grâce à la haute performance, le niveau de sécurité et la fiabilité qu’ils offrent. Grâce à ces atouts, nombreuses sont les sociétés à vouloir améliorer la partie biométrie de leur système en intégrant les produits de la gamme OT MORPHO . C’est le cas notamment de la société russe BioLink Solutions qui vient d’annoncer que la série SIGMA avait été intégrée à leur système Biotime pour la gestion de temps et le contrôle d’accès aux locaux.

Le logiciel Biotime comporte deux parties : une pour la gestion de temps, l’autre pour le contrôle d’accès. Déjà présent dans plus de 1500 sociétés, cette solution va dorénavant s’appuyer sur la biométrie en offrant la possibilité de s’enregistrer avec la gamme des capteurs biométriques MorphoSmart (MSO 1300, MSO 300 etc.). En voulant développer la partie biométrie à leur solution,  BioLink se devait de proposer une solution haut de gamme telle, c’est la raison pour laquelle le choix s’est porté sur le leader mondial OT MORPHO.

Pour rappel, la gamme SIGMA est composée des Sigma Lite et Sigma Lite +, du Sigma Séries et du tout dernier lecteur, le Sigma Extrême, lecteur conçu pour fonctionner dans les environnements les plus exigeants. Ce large choix permet d’identifier les individus sur des architectures différentes, en intérieur ou à l’extérieur. Dès lors qu’une personne pose son doigt sur le capteur optique présent sur les lecteurs, le pointage va remonter immédiatement au logiciel et autoriser ou non l’accès à ce dernier.

En conclusion, l’apport des produits OT MORPHO, en plus d’incorporer une partie biométrie, va permettre au système Biotime d’améliorer sa fiabilité et d’étendre encore un peu plus sa notoriété.