Articles

desktop_devices

La biométrie est-elle seulement une tendance ou une technologie incontournable?

A l’heure où de plus en plus de données physiques et virtuelles sont sécurisées par la biométrie, il apparaît légitime de se poser la question effectivement.

La biométrie n’est-elle qu’un simple gadget voué à disparaître ou une véritable technologie sur laquelle on peut et on va devoir s’appuyer dans le futur ?

Pour ceux qui l’ignoreraient encore, la mesure des caractéristiques propres à chaque individu permettant l’identification d’une personne n’est pas une technologie récente. En effet, même si elle apparait comme une technologie nouvelle aux yeux du grand public, la biométrie a vu le jour il y a déjà  plus de 10 ans avec les PC d’IBM notamment qui étaient équipés de capteur d’empreinte.

 Il faut reconnaître cependant que l’efficacité et la sécurité proposées aujourd’hui par les systèmes biométriques sont de bien meilleure facture qu’à l’époque. Les falsifications des codes chiffrés et par conséquent la montée de l’insécurité ont permis l’émergence de la biométrie.

L’arrivée sur le marché de la téléphonie des Smartphones intégrant la reconnaissance de l’empreinte digitale grâce à un lecteur biométrique discret a vraiment permis de franchir un cap pour les utilisateurs et surtout le grand public. En ce qui concerne les téléphones, il faut noter que l’exploitation de l’empreinte n’est pas exclusive car l’introduction d’un code est toujours nécessaire pour rallumer le téléphone (code PIN), mais c’est déjà un bon début!

Aujourd’hui, tous s’accordent pour dire que les Smartphones ont fortement contribué à la démocratisation des technologies biométriques mais pas seulement. En effet, il y a le standard FIDO, utilisé par les grands noms de l’industrie technologique comme Microsoft avec le dernier Windows 10 et surtout le paiement en ligne qui va dans le futur pousser l’identification par empreinte digitale.

Enfin, et ce dernier point témoigne de la puissance de la biométrie, une très grande majorité des Etats font appel à la biométrie pour contrôler l’accès aux frontières. L’exemple le plus probant est bien évidemment le fameux passeport biométrique. L’un des avantages majeurs de la biométrie est la difficulté de falsification par un hacker, contrairement au code à plusieurs chiffres qui peut être aujourd’hui rapidement déjoué.

Biométrie : Microsoft va l’intégrer dans son prochain Windows

Microsoft, la multinationale américaine fondée par Bill Gates et Paul Allen, va sortir le nouveau Windows 10 d’ici la fin de l’été 2015 selon toute vraisemblance. A ce titre, le géant américain va apporter différents changements par rapport aux versions précédentes. Un changement fondamental : l’intégration de la biométrie pour son futur standard d’authentification FIDO 2.0.

S’identifier grâce à son empreinte digitale ? Au son de sa voix ? Par un scan de la rétine ? Tant de possibilités qui seront offertes pour les nouveaux possesseurs de Windows 10 comme un moyen de s’authentifier avec le nouveau support standard FIDO 2.0 (Faster IDentity Online). L’avantage de cette technologie réside dans le niveau de sécurité optimale qu’elle présente, grâce à une utilisation combinée de la biométrie et du chiffrement asymétrique, tout en permettant aux utilisateurs de se simplifier et de diminuer toutes les procédures d’authentification que l’on peut trouver jusqu’à ce jour.

A partir du moment où une personne sera sur un poste équipé de Windows 10, elle aura moyen d’accéder en ligne à différents services sans avoir à composer un mot de passe et ce,  avec un simple lecteur d’empreinte digitale, de reconnaissance vocale ou encore faciale.

D’un point de vue technique, FIDO va utiliser l’empreinte pour fabriquer deux clés : une clé privée et une clé publique dont la combinaison permettra l’authentification. Pour rassurer les plus sceptiques et répondre aux principes fondamentaux de la CNIL, l’empreinte et la clé privée ne sortiront jamais du terminal, seule la clé publique sera communiquée aux serveurs du service en ligne. Par ailleurs, le mot de passe pourra toujours être utilisé comme une solution alternative d’authentification puisque FIDO le permettra notamment pour les services sensibles.

Claviers et souris biométriques, capteur biométrique sur le touchpad de l’ordinateur portable, applications mobiles, tout ce qui touche à l’informatique ou à la téléphonie croise aujourd’hui de plus en plus le chemin du lecteur biométrique, que le projet soit immédiat ou futuriste.