Idemia et JCB vont expérimenter la première carte de paiement biométrique au Japon

Fingerprint Cards (FPC) célèbre le lancement d’une solution de carte de paiement biométrique développée en collaboration avec IDEMIA.

D’abord annoncé en novembre dernier, le projet fait intervenir JCB, une société de cartes de crédit japonaise et un opérateur, qui est le premier réseau de paiement du pays selon FPC. La société teste une solution de carte de paiement IDEMIA basée sur le concept F-Code d’IDEMIA, à savoir une carte de crédit dotée d’un capteur d’empreinte digitale intégré qui authentifie le détenteur de la carte lors d’une transaction de paiement.

FPC précise que la carte utilise un modèle de capteur d’empreintes digitales FPC1300, affirmant dans une déclaration que le capteur est caractérisé notamment par une “consommation d’énergie ultra-faible” et une “performance biométrique supérieure”.

Commentant le déploiement de JCB, Thomas Rex, vice président sénior de FPC a suggéré que le Japon, avec son passage aux paiements EMV avant les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, offre «un terrain d’essai parfait pour des paiements sans contact sans PIN». Il a également souligné que les nouvelles cartes de paiement biométriques «seront gérées de la même manière que les cartes sans contact standards, aucune mise à niveau ne sera requise pour l’infrastructure d’acceptation existante».

Les sociétés engagées n’ont pas encore présenté de calendrier pour le projet pilote de JCB, mais quoi qu’il en soit il s’agit là d’un projet pionnier dans le domaine émergeant des cartes à puce biométriques, qui devrait rapidement s’étendre et devenir un énorme marché dans un avenir proche.