L’hiver se rapproche et par conséquent Noël aussi. Ainsi, nombreuses sont les personnes commandant en ligne leurs bonnes affaires et de ce fait utilisent le paiement à distance. La sécurité des données et l’authentification de l’acheteur font partis des enjeux primordiaux pour les sociétés. Dans cet objectif, Mastercard va réaliser un test sur un panel de 500 personnes sur la mise en place d’un dispositif d’authentification pour les acheteurs en ligne par reconnaissance faciale et digitale.

Comme l’a indiqué le chef de produit de la firme américaine, la validation d’un achat en ligne par un selfie serait vu d’un bon œil et comme un véritable pari même si il part du constat que les jeunes d’aujourd’hui sont devenus « accro » et  trouvent « cool » ce moyen de se photographier. En parallèle, l’entreprise travaille sur un programme utilisant un lecteur d’empreinte, comme a pu le faire auparavant Apple avec le Touch ID. A titre d’information, Safran Identity & Security (Morpho), leader sur le marché de la sécurité biométrique, a publié une mini web série montrant toutes les possibilités qu’offrent le paiement biométrique qu’il s’agisse du recours au selfie, à l’empreinte digitale, ou encore la reconnaissance vocale. Ce qui paraissait impossible et loufoque dans le passé devient complètement réaliste aujourd’hui.

Pour en revenir à Mastercard, la biométrie leur permettra de lutter encore plus efficacement contre la fraude et le piratage des cartes bancaires. Actuellement, le système 3-D Secure qui est en place, permet, après avoir rentré ses coordonnées bancaires, de recevoir soit par SMS soit par mail un code d’authentification que l’acheteur devra ensuite composer en ligne, dans les quelques minutes qui suivent pour la validation de l’achat. En cas de vols de cartes bancaires, ce système réduit le risque d’achat frauduleux même si les fraudeurs arrivent encore à détourner les données personnelles des victimes : un fait qui pousse Mastercard à s’appuyer sur la biométrie.

Pour cela, il faudra lancer l’application Mastercard quand le moment du paiement en ligne sera venu. De là, comme pour du contrôle d’accès biométrique à un bâtiment, ce sera l’empreinte digitale ou le visage qui vous authentifiera. A partir du moment où la photo est prise, celle ci sera comparée à une photo existante préalablement enregistrée par le client. Pour les plus réfractaires, il faut bien noter qu’un clignement des yeux devra être effectué pour valider le paiement afin de démontrer que l’utilisateur est bien réel et qu’il ne s’agit pas d’une photo papier.

Si le test s’avère concluant, Mastercard a déjà conclu des partenariats avec les fabricants de Smartphones Apple, BlackBerry, Google, Microsoft, Samsung pour intégrer cette technologie.