Articles

Assurer un niveau de sécurité élevé tout en simplifiant le processus d’utilisation, tels sont les sont les principaux avantages et enjeux de la biométrie. De ce fait, il n’est pas étonnant de voir les systèmes biométriques se répandre de plus en plus sur le marché et plus particulièrement sur un outil que l’on manipule tous les jours, le téléphone.

D’ailleurs, l’entreprise d’analyse axée sur l’identité, Acuity Market Intelligence, a prédit que les revenus annuels provenant de la biométrie mobile dépasseront les 50,6 milliards de dollars en 2022.

Les revenus annuels générés par la biométrie intégrée dans les appareils mobiles, les téléchargements d’applications biométriques et l’authentification des transactions biométriques devraient passer de 6,5 milliards de dollars en 2016 à 50,6 milliards de dollars en 2022, ce qui reflète un CAGR (Compound Annual Growth Rate / Taux de croissance annuel moyen) de près de 41% avec un chiffre d’affaires total de plus de 193 milliards de dollars.

Aussi, plus de 1,9 milliards de dispositifs mobiles équipés de capteurs biométriques seront en circulation d’ici la fin de 2017. Ce nombre va s’accroître ensuite de manière fulgurante pour atteindre 5,5 milliards d’ici 2022. On doit ce résultat à la grande force d’adoption qu’offre les Smartphones puisque se sont des produits distribués mondialement et utilisés par une majeure partie de la population.

D’ici 2020, la biométrie sera présente sur près de 2,4 milliards d’appareils mobiles vendus chaque année.

D’ici 2022, 98% des appareils mobiles auront une technologie biométrique intégrée (reconnaissance digitale, faciale…) permettant ainsi de générer 16,7 milliards de téléchargements d’applications nécessitant la biométrie et plus de 1,37 trillions de transactions de paiement et non paiement ayant besoin d’une authentification biométrique pour renforcer leur degré de sécurité.

Safran et sa branche sécurité Morpho, devenue Safran Identity & Security il y a tout juste un an, va de nouveau changer d’identité suite à sa vente au fonds Advent International (Oberthur).

En effet, Safran annonçait le 31 Mai dernier avoir vendu sa filiale de sécurité et d’identité Morpho au fonds d’investissement Advent International et à la banque publique BPIfrance pour 2.4 milliards d’euros. Ainsi, Oberthur Technologies (OT) et Safran Identity & Security, qui, rappelons le, est le leader mondial sur le marché de la sécurité biométrique, vont pouvoir unir leurs forces sur un marché en pleine expansion et former la structure OT MORPHO.

Sur un marché de la biométrie qui présente une demande de plus en plus forte, l’alliance de ces deux structures à pour objectif de créer un leader incontesté des technologies de l’identification et de la sécurité digitale pour renforcer le niveau de sécurité dans un monde de plus en plus connecté.

En plus d’être deux leaders complémentaires, cette union permet de répondre aux exigences de cinq industries majeures que sont les services financiers, de télécommunications, d’identité, de sécurité et IoT. La présence d’OT-Morpho sera mondiale et offrira une expertise technologique unique en son genre concernant la biométrie, l’authentification, la sécurité digitale et l’analyse de données et de vidéos.

OT-Morpho bénéficiera également de l’image de marque de Safran Identity & Security et de son savoir-faire reconnu à l’échelle internationale. Notons que les capteurs biométriques et lecteurs biométriques de la gamme sont certifiés par le FBI, présents dans de nombreux lieux sensibles (contrôle aux frontières…) et également au cœur du plus grand recensement du monde avec le projet Aadhaar en Inde.

Cette association nommée OT-Morpho provisoirement, aura sa nouvelle désignation en Septembre prochain.

Les aéroports sont des lieux de fortes affluences où la sécurité et la fluidité des flux de voyageurs se doivent d’être optimal. Dans ce cadre et dans l’optique de faciliter les contrôles aux frontières, l’aéroport de Bangalore en Inde a déployé en Mars dernier pour les vols domestiques un tout nouveau processus d’embarquement à l’aide des technologies biométriques de Safran Identity & Security.

Cette mise en place fut possible d’une part, grâce au niveau de qualité qu’offre Safran en terme de biométrie, et d’autre part, au fait qu’ils travaillent déjà avec l’Inde sur le programme Aadhaar, qui compte plus d’un milliard de personnes recensées. D’ailleurs, le système installé dans l’aéroport va utiliser le numéro d’identification Aadhaar, propre à chaque individu, pour ainsi effectuer toutes les phases d’authentification biométrique de l’arrivée du passager jusqu’à son accès dans l’avion.

Pour procéder au contrôle biométrique, chaque point de contrôle est équipé d’un MorphoWave. Pour rappel, ce lecteur biométrique permet en moins d’une seconde de capturer quatre empreintes digitales à la volée et ainsi les comparer avec la base de données Aadhaar. Gros point fort de ce système, en plus de son côté hygiénique, est qu’il permet de fluidifier de manière considérable le passage des voyageurs dans un aéroport qui en comptait près de 22 Millions en 2016 (+20% en un an). De plus, il n’est plus nécessaire de montrer sa carte d’embarquement et papier d’identité.

Les voyageurs s’authentifient une première fois à l’entrée de l’aéroport grâce au MorphoWave car il faut savoir qu’en Inde, seules les personnes possédant un titre de transport peuvent accéder aux terminaux. Ensuite, pour se rendre à l’entrée de l’avion, ils devront passer par deux sas biométriques avant qu’une hôtesse, muni d’une tablette, vérifie leur carte d’embarquement.

L’aéroport de Bangalore fait désormais parti de ces aéroports modernes offrant une expérience nouvelle à ses voyageurs.

Du 14 au 16 Mars 2017 se tenait le salon Passenger Terminal EXPO à Amsterdam aux Pays-Bas. Ce rassemblement fut l’occasion pour le leader mondial de la sécurité biométrique, Safran Identity & Security, de dévoiler sa toute dernière solution en matière de reconnaissance faciale : le MorphoFACE. Il s’agit d’un système biométrique de reconnaissance faciale dédié aux organisations privées et publiques proposant un niveau de précision de très haute performance.

Dans une société où la sécurité prend une place de plus en plus importante et stratégique, il est impératif de disposer de solution performante, confortable et rapide notamment dans les zones de fort trafic tels que les aéroports. Le MorphoFACE répond à ces nouvelles exigences puisque cet appareil connecté permet une capture des différents points de contrôle du visage et une authentification rapide des personnes en mouvement, tout cela en conservant une sécurité optimale.

Sur le marché actuel de la biométrie, les solutions de reconnaissance faciale sont nombreuses mais à la différence de ses concurrents, qui procèdent à une analyse vidéo en 2D, le MorphoFACE de Safran fournit une analyse en 3D, comme c’est déjà le cas de l’autre lecteur biométrique de reconnaissance faciale de leur gamme, à savoir le Morpho 3D Face Reader.

Autre point intéressant, le MorphoFACE est une solution pouvant s’intégrer facilement à un système existant et peut être fourni clé en main. Au cas où celui-ci ne conviendrait pas aux exigences souhaitées en l’état, il est possible de réaliser sa propre solution en fonction d’un cahier des charges précis à l’aide des kit de développement SDK mis à disposition pour les intégrateurs.

Pour conclure, cet outil technologique semble être la solution idéale pour sécuriser les frontières en réduisant les temps d’attente des voyageurs tout en rendant ces points de contrôles plus surs et plus intelligents.

L’hiver se rapproche et par conséquent Noël aussi. Ainsi, nombreuses sont les personnes commandant en ligne leurs bonnes affaires et de ce fait utilisent le paiement à distance. La sécurité des données et l’authentification de l’acheteur font partis des enjeux primordiaux pour les sociétés. Dans cet objectif, Mastercard va réaliser un test sur un panel de 500 personnes sur la mise en place d’un dispositif d’authentification pour les acheteurs en ligne par reconnaissance faciale et digitale.

Comme l’a indiqué le chef de produit de la firme américaine, la validation d’un achat en ligne par un selfie serait vu d’un bon œil et comme un véritable pari même si il part du constat que les jeunes d’aujourd’hui sont devenus « accro » et  trouvent « cool » ce moyen de se photographier. En parallèle, l’entreprise travaille sur un programme utilisant un lecteur d’empreinte, comme a pu le faire auparavant Apple avec le Touch ID. A titre d’information, Safran Identity & Security (Morpho), leader sur le marché de la sécurité biométrique, a publié une mini web série montrant toutes les possibilités qu’offrent le paiement biométrique qu’il s’agisse du recours au selfie, à l’empreinte digitale, ou encore la reconnaissance vocale. Ce qui paraissait impossible et loufoque dans le passé devient complètement réaliste aujourd’hui.

Pour en revenir à Mastercard, la biométrie leur permettra de lutter encore plus efficacement contre la fraude et le piratage des cartes bancaires. Actuellement, le système 3-D Secure qui est en place, permet, après avoir rentré ses coordonnées bancaires, de recevoir soit par SMS soit par mail un code d’authentification que l’acheteur devra ensuite composer en ligne, dans les quelques minutes qui suivent pour la validation de l’achat. En cas de vols de cartes bancaires, ce système réduit le risque d’achat frauduleux même si les fraudeurs arrivent encore à détourner les données personnelles des victimes : un fait qui pousse Mastercard à s’appuyer sur la biométrie.

Pour cela, il faudra lancer l’application Mastercard quand le moment du paiement en ligne sera venu. De là, comme pour du contrôle d’accès biométrique à un bâtiment, ce sera l’empreinte digitale ou le visage qui vous authentifiera. A partir du moment où la photo est prise, celle ci sera comparée à une photo existante préalablement enregistrée par le client. Pour les plus réfractaires, il faut bien noter qu’un clignement des yeux devra être effectué pour valider le paiement afin de démontrer que l’utilisateur est bien réel et qu’il ne s’agit pas d’une photo papier.

Si le test s’avère concluant, Mastercard a déjà conclu des partenariats avec les fabricants de Smartphones Apple, BlackBerry, Google, Microsoft, Samsung pour intégrer cette technologie.